La liste des produits contaminés par l’oxyde d’éthylène ne cesse de s’allonger. Un insecticide dangereux que l’on retrouve désormais dans plus de 9300 produits alimentaires. l’affaire semble prendre une ampleur de plus en plus importante. 

Selon l’organisation non gouvernementale Foodwatch, le problème serait effectivement de taille. Un grand nombre d’aliments tels que du sucre, des biscuits ou encore des chocolats et des céréales contiendrait une présence importante d’oxyde d’éthylène. Une matière dangereuse pour notre santé.

Très régulièrement, la presse publie des informations selon lesquelles des denrées alimentaires sont concernées par des rappels produits. En règle générale, il s’agit de cas isolés, résultat d’une erreur ponctuelle. Pourtant, cette affaire, aujourd’hui extrêmement préoccupante, pourrait en réalité se révéler beaucoup plus grave. Selon de nombreuses sources, 9 300 produits vendus en supermarché seraient ainsi touchés. Les taux d’oxyde d’éthylène constatés par les experts ont effectivement de quoi inquiéter. Il est d’ailleurs bon de rappeler que l’Union européenne classe cet insecticide comme dangereux, au point d’être interdit.

Selon la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes française, les chiffres sont, en effet, exacts. L’institution confirme aussi ses données dans un rapport du 8 août dernier. Si le rappel produit concernant les glaces a fait la une de l’actualité il y a quelques semaines, toute une liste de denrées alimentaires est également dans le collimateur de l’ONG Foodwatch. Déjà en 2020, cette organisation tirait la sonnette d’alarme sur cette substance chimique particulièrement dangereuse. En effet, l’oxyde d’éthylène est un agent cancérigène, mutagène et reprotoxique (qui empêche la reproduction). Un véritable scandale auquel Objeko vous propose de s’intéresser plus en profondeur.

Alerte: De nombreux pays concernés
Dès le début de cette affaire, un grand nombre de pays européens a décidé de retirer une longue liste de produits des rayons. Dans l’Hexagone, cela pourrait représenter plus de 3 000 références. Pourtant, certaines denrées alimentaires auraient malheureusement pu échapper à la vigilance des responsables en vue de ce rappel produit massif. Si pour l’instant, les autorités ne constatent pas d’intoxications sévères, Objeko vous invite néanmoins à la plus grande prudence. Afin d’obtenir toutes les informations nécessaires sur le sujet, le gouvernement met ainsi à votre disposition un site dédié à. la question. Il s’agit de la page web : Rappel.Conso.Gouv.fr.

À ce jour, les références problématiques, soumises à ce rappel produit, sont principalement des glaces, des biscuits, des gâteaux ou des denrées alimentaires du même type. Il s’agit effectivement d’une liste de préparation contenant d’ailleurs un taux de sucre important. En effet, des indices importants d’oxyde d’éthylène ont fait l’objet d’analyses dans ce produit fini issu de la filiale sucrière. Si bien évidemment, il n’est pas question ici de céder à la panique, certaines mises en garde s’imposent néanmoins. Objeko vous propose donc d’en découvrir plus.

Un pesticide puissant
Durant de nombreuses années, l’oxyde d’éthylène a été utilisé comme pesticides dans l’industrie alimentaire. Néanmoins, de récentes recherches démontrent bien que cette substance est loin d’être inoffensive. Ce gaz extrêmement inflammable et toxique peut effectivement à long terme provoquer des cancers tout comme des anomalies génétiques. Un fait aujourd’hui établi par les études réalisées par les experts toxicologiques de l’Institut national de recherche et de sécurité. Dans certains cas, ce pesticide peut même engendrer des irritations des yeux et des voies respiratoires. Raison pour laquelle tous les produits alimentaires incriminés sont aujourd’hui concernés par ce rappel produit.

L’oxyde d’éthylène a toutefois eu longtemps un rôle important. Il permettait effectivement d’agir comme un désinfectant. Il évitait ainsi la présence de moisissure tout en réduisant les risques de salmonelle. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation et de l’environnement du travail avait d’ailleurs reconnu ses vertus. Pourtant, depuis plusieurs années maintenant, l’Union européenne interdit de l’utiliser dans la protection des denrées alimentaires et des aliments pour animaux. Autorisé pour la désinfection du matériel médical, il ne devrait ainsi vraiment pas se retrouver dans notre nourriture.

Mais malheureusement, de nombreux lots de sucre destinés à la fabrication de glaces et d’autres préparations ont bien été mélangés avec de l’oxyde d’éthylène. La véritable raison pour laquelle aujourd’hui, il se retrouve un peu partout. Afin de ne pas prendre le moindre risque, les contrôles ont donc été renforcés, avec à la clé un rappel de produits pour plus de 9 000 références. Un sérieux problème qui en rappelle un autre. En effet, l’Union européenne avait également attiré l’attention des responsables en 2020 concernant des graines de sésame contaminées. Voilà donc des sujets qui méritent d’être suivis avec attention, comme notre rédaction tente de le faire aujourd’hui.









 
Top