Une jeune femme de 27 ans est décédée, à Marrakech le lundi 26 juillet, juste après avoir reçue une injection anti-covid de la marque américaine Janssen. Les effets secondaires dues aux injections anti-covid dans le Monde ont fait plusieurs milliers de victimes, et plusieurs centaines de milliers de personnes ont eu des effets indésirables, parfois très handicapants. Le Maroc n’en serait pas une exception, et aucune statistique nationale ne va dans ce sens.

Plusieurs pays ont abandonné le « vaccin » Johnson & Johnson après celui d’AstraZenaca. Le Danemark a été le premier pays en Europe à abandonner le vaccin britannico-suédois d'AstraZeneca. À peine quinze jours plus tard, il avait également fait une croix sur celui produit par Janssen, la filiale de l'entreprise américaine Johnson & Johnson. La première raison invoquée par l'autorité nationale de santé danoise pour abandonner le vaccin de Johnson & Johnson : le risque de thromboses atypiques, jugé trop élevé. Les effets indésirables ainsi désignés renvoient à un risque de thrombose inhabituelle, touchant des veines du cerveau ou de l'abdomen. Les personnes qui ont développé des cas graves de caillots sanguins après avoir été vaccinées avec des doses de Janssen avaient toutes moins de 60 ans. 

Le vaccin Janssen a obtenu une (AMM) approbation européenne conditionnelle le 11 mars 2021. Le délai pour déposer « la confirmation » d’efficacité, de sécurité et de tolérance a été fixé au mois de « décembre 2023 ». En d’autres termes, le vaccin est toujours en cours d’expérimentation, et les vaccinés servent de Cobayes. Il est de même de tous les autres vaccins mis sur le marché. Les documents officiels publiés soulignent le caractère incomplet des preuves relatives à la « qualité » de la « substance active » et des « excipients », du procédé de fabrication », de la « reproductibilité des lots » commercialisés, etc. 

Tout vaccin entraîne des effets indésirables et des morts. Les différents vaccins anti-covid ne dérogent pas à cette règle générale. Pire, étant en phase 3 d’expérimentation, ils relèvent d’un véritable saut dans l’inconnu. Il est évident que la vaccination massive que nous connaissons aujourd’hui ne peut qu’entraîner mécaniquement des effets secondaires et des décès massifs. Et pourtant, la plupart des gens dans le monde semblent encore ignorer complètement combien de décès consécutifs aux injections de Covid-19 sont réellement enregistrés par les agences de santé gouvernementales, car les médias corporatifs du monde entier ne sont pas autorisés, pour la plupart, à couvrir ces statistiques vérifiables montrant un nombre sans précédent de décès et de lésions invalidantes à la suite de ces injections, qui sont toutes encore en phase expérimentale et n’ont même pas encore terminé les essais de phase 3. 

Statistiques européennes : Total des réactions pour le vaccin expérimental Covid-19 Janssen (AD26.COV2.S) de Johnson & Johnson, 680 décès et 51656 lésions au 17/07/2021 : 

- 461 troubles du sang et du système lymphatique, dont 21 décès 
- 747 troubles cardiaques, dont 81 décès 
- 18 troubles congénitaux, familiaux et génétiques 
- 289 troubles de l’oreille et du labyrinthe 
- 14 troubles endocriniens, dont 1 décès 
- 598 troubles oculaires, dont 3 décès 
- 5 021 troubles gastro-intestinaux, dont 28 décès 
- 13 775 troubles généraux et affections du site d’administration, dont 163 décès 
- 71 troubles hépatobiliaires, dont 6 décès 
- 199 troubles du système immunitaire, dont 3 décès 
- 744 infections et infestations, dont 19 décès 
- 467 lésions, empoisonnements et complications procédurales, dont 9 décès 
- 2 710 investigations, dont 48 décès 
- 259 troubles du métabolisme et de la nutrition, dont 12 décès 
- 8 905 troubles musculo-squelettiques et du tissu conjonctif dont 20 décès 
- 20 tumeurs bénignes, malignes et non spécifiées (y compris kystes et polypes), dont 1 décès 
- 11 093 troubles du système nerveux, dont 86 décès 
- 16 grossesse, puerpéralité et conditions périnatales, dont 1 décès 
- 13 problèmes liés aux produits 
- 546 troubles psychiatriques, dont 6 décès 
- 177 troubles rénaux et urinaires, dont 9 décès 
- 258 troubles de l’appareil reproducteur et du sein, dont 2 décès 
- 1 646 troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux, dont 53 décès 
- 1 382 affections de la peau et du tissu sous-cutané, dont 2 décès 
- 106 circonstances sociales, dont 3 décès 
- 429 interventions chirurgicales et médicales, dont 30 décès 
- 1 692 troubles vasculaires, dont 73 décès 

Ces totaux sont des estimations basées sur les rapports soumis à EudraVigilance. Les totaux peuvent être beaucoup plus élevés en fonction du pourcentage d’effets indésirables signalés. Certains de ces rapports peuvent également être signalés aux bases de données des effets indésirables de chaque pays, comme la base de données VAERS des États-Unis et le système Yellow Card du Royaume-Uni. Les décès sont regroupés par symptômes, et certains décès peuvent être dus à plusieurs symptômes. 

 
Top