Chaque année, plusieurs milliers de personnes franchissent de manière irrégulière, par voie terrestre, maritime ou aérienne, les frontières de leur pays pour s’installer clandestinement sur le territoire d'un autre État plus puissant et plus attractif. En effet, l’immigration irrégulière est devenue, aujourd’hui, une partie intégrante du plan migratoire des personnes souhaitant quitter leur pays d'origine. Par conséquent, ce phénomène ne cesse de s'accroître et d'évoluer posant ainsi aux États des défis de plus en plus complexes.

II n'existe pas des statistiques mondiales fiables sur la portée du flux migratoire irrégulier, mais selon le Bureau international du travail, la population théorique des immigrants en situation irrégulière serait de 20 millions dans le monde dont 5 à 6 millions se situant uniquement aux Etats-Unis. Cependant, la majorité de ces migrants se trouve actuellement sur l'espace européen. 

Selon les chiffres de l'OCDE, le nombre de personnes résidant de manière irrégulière en Europe était déjà estimé en 1999, à plus de 8 millions de personnes sur un total de 30 millions d'étrangers, soit 1 à 2 millions d'entrées clandestines annuelles. Actuellement, le phénomène de l'immigration clandestine semble devenir l'une des premières sources d'accès au territoire européen. L'agence Frontex a élaboré plusieurs rapports retraçant l'évolution quantitative de I‘immigration clandestine en Europe. En 2014, on estime à 276.000 le nombre des immigrants ayant accéder clandestinement au territoire européen. Ce chiffre s'est considérablement développé pour atteindre plus de 300.000 personnes en 2016. 

S'agissant de 2017, il s'agit bien de noter que durant la première moitié de l'année, plus de 11.000 personnes provenant particulièrement, des pays du pourtour méditerranéen ont réussi à franchir illégalement les frontières européennes, une augmentation de 48% par rapport à la même période en 2016. 

Du côté Est de la Méditerranée, les flux migratoire clandestins en direction du territoire ouest-européen a connu une nette augmentation suite à l'émergence de plusieurs pays après l'éclatement de la Yougoslavie et la dislocation de I ‘Union Soviétique. On estimait que le nombre des immigrants clandestins venant des pays de l'Est a atteint en 2012, plus de 37.000 personnes originaires en majorité de l'Ukraine, de la Syrie (plus de 14.000 selon Frontex) ou des Ce chiffre ne cesse d'évoluer avec l'élargissement des frontières de l’Union européenne. En 2016, on considère que plus de 120.000 individus ont tenté le passage clandestin vers les pays de l'Europe de l'Ouest en provenance des Balkans dont plus de 17’i des entrées irrégulières se composent principalement des ressortissants syriens. Tandis qu'en 2017, plus de 111.000 tentatives ont été enregistré sur la frontière Est de l'Europe. 

Du côté du sud de la Méditerranée, le phénomène de la migration clandestine prend des dimensions de plus en plus importantes. On considère, d'ailleurs, que les voisins sud-méditerranéens constituent les principaux émetteurs du flux migratoire irrégulier vers l'Europe aussi bien par leur nationaux que par les ressortissants des pays tiers en transit qui sont originaires principalement des États d'Afrique subsaharienne. Chaque jour, des centaines de candidats tentent de franchir les murs barbelés de Ceuta et Melilla pour accéder à l'Espagne, d'autres préfèrent transiter par la Libye ou la Tunisie en direction de l’île de l'Ampedusa et les côtes italiennes. 

Préoccupée par le développement du flux migratoire clandestin et l'augmentation des demandes d'asile avec les différentes crises au Moyen-Orient et en Afrique subsaharienne, I'Union européenne a décidé de renforcer la coopération avec ses voisins de la Méditerranée pour lutter efficacement contre ce phénomène très complexe. À cet égard, plusieurs accords relevant du partenariat euro-méditerranéen ont été conclus. Ces différents accords prévoient le renforcement du contrôle frontalier, mais insistent également sur le respect des droits fondamentaux des migrants en situation irrégulière.








 
Top