Selon l’Iata qui est l’organisation internationale du transport aérien le trafic passagers aérien mondial a accusé en février une chute de 89 % par rapport à la même période il y a un an sur fond de résurgence de l’épidémie due au nouveau coronavirus ».

L’Iata précise d’ailleurs ne voir encore aucun signe de reprise du secteur dans le contexte actuel.

Du côté des commandes d’avions cela reste calme. 
Je reste pour le moment convaincu que l’industrie de l’aérien de masse touche à sa fin et qu’en attendant l’arrivée des avions « propres », il va y avoir une contraction importante du secteur et un redimensionnement des capacités de fabrication, de production, et des infrastructures aéroportuaires.

La crise pour ce secteur sera sans doute durable et profonde, car il y a aussi une mutation environnementale à faire ce qui ne sera pas facile du tout.

Source agence de presse Reuters via Boursorama.com ici



 
Top