Publié dans la «Dakira » de ce jour , le document ci-après constitue la thèse de doctorat en sciences politiques soutenue à l’université de Nancy le 10 mars 2008 par Bouchra Essebahni épouse Mrad . Le titre de la thèse de 596 pages est le suivant : «La coopération entre le Maroc et l’Union européenne : de l’association au partenariat ». A. Belguendouz

Introduction
Selon la formule du Roi Hasan II, le Maroc « ressemble à un arbre dont les racines nourricières plongent profondément dans la terre de l’Afrique et qui respire, grâce à son feuillage bruissant, aux vents d’Europe » 1 . Le détroit de Gibraltar ne sépare que de 13 Kilomètres l’Europe du Maroc. La vocation de ce dernier à servir de trait d’union entre l’orient et l’occident a d’ailleurs été confirmée par l’histoire, ce qui désignait le Maroc comme un partenaire privilégié de l’Europe à l’aube même de la construction européenne2 . Le Maroc est un pays traditionnellement ouvert aux échanges extérieurs, notamment avec l’Europe. De tout temps le Nord et le Sud de la Méditerranée ont pratiqué l’échange et développé un commerce florissant. La nature des liens a varié selon les époques sans compromettre la constance ni l’intégrité de ces échanges. Pendant l’ère coloniale, la structure de la production et des échanges a été délibérément située dans l’orbite de l’économie métropolitaine, modulée au gré de ses besoins. [...]





 
Top