«C’est une réponse à un public demandeur de ce genre de projet, vu que la communauté marocaine ne compte aucun musée de ce genre, qui retrace l’histoire du passage des Marocains ici en Belgique», nous déclare Aicha Bacha, doctorante en sciences sociales et politiques à l’Université libre de Bruxelles.

Une étude de terrain «exploratoire» pour la faisabilité du projet a déjà été bouclée après qu’une association sans but lucratif, baptisée «Mémorial» et dont elle est membre, ait vu le jour en décembre, rapporte le média belge DH. «Elle ne compte pas beaucoup de membres pour le moment mais elle est accompagnée par un comité scientifique qui fera son possible pour concrétiser ce projet», ajoute notre interlocutrice. Le local devant abriter le musée, situé à Bruxelles ville, a été quant à lui déjà offert à la communauté par un grossiste marocain.

La collecte des objets à exposer dans le musée est en cours. «On a lancé un appel à la communauté marocaine pour nous fournir des objets historiques qui permettent de situer ce passage, comme des lettres envoyées ou reçues de leurs proches au Maroc, des actes de mariage de couples marocains qui se sont mariés dans des communes ici, des photos...», détaille-t-elle.

Des Belgo-marocains ont commencé d’ores et déjà à adresser leurs objets au musée, se félicite-t-elle.

Pour cette Belgo-marocaine, «ce mémorial ne va pas servir seulement la communauté marocaine pour apprendre son histoire à ses enfants, mais c’est un projet qui sera une vitrine pour les autres communautés et la société belge de manière générale».

«Ce sera le musée des Marocains en Belgique et tout objet ou même création sera le bienvenu», ajoute-t-elle, en nous informant que l’inauguration, prévue dès la fin de la collecte, est prévue pour le début de l’année prochaine.


 
Top