La vaccination des personnes est censée réduire ou mettre fin aux décès dus au coronavirus. Mais, dans une résidence pour personnes âgées "The Commons", des décès se sont produits qu’après que les résidents aient commencé à être vaccinés contre le COVID-19.

James T. Mulder a révélé sur le site syracuse.com, que jusqu’au 29 décembre, il n’y avait eu aucun décès dû à un coronavirus. Le 29 décembre, date à laquelle les décès de résidents atteints de coronavirus ont commencé à se produire dans la résidence, sept jours après que la vaccination ait été administrée d'office contre le coronavirus, 80 % des résidents ayant été vaccinés.

Sur une période de moins de deux semaines depuis le 29 décembre, 24 résidents sont morts et 137 infectés par le coronavirus dans la maison de retraite qui compte de 300 lits.
La maison de retraite a commencé à vacciner les résidents le 22 décembre.
Jusqu’à présent, 193 résidents, soit 80 %, et 113 employés, soit moins de la moitié du personnel, ont été vaccinés. Malgré les dégâts causés par l'administration des vaccins, la maison de retraite prévoit de faire d’autres vaccinations le 12 janvier.
Le moment choisi n’est-il qu’une étrange coïncidence ?

Lisez l’article de Mulder ici







 
Top