Des nanopuces qui sont susceptibles de s’enflammer, de crasher voire même de prendre le contrôle total de l’individu dans l’optique d’une révolte globale des machines.
« Nous sommes sincèrement désolés et travaillons à un correctif rapide pour limiter les dommages et les pertes de contrôles des populations par le deep state » a regretté Bill Gates ce matin. Cela fait suite à plusieurs cas de dysfonctionnement des nanopuces 5G placées dans les vaccins qui ne répondraient pas « à tous les critères techniques » requis par les normes européennes. « Il y a eu des cas où le contrôle mental n’a pas fonctionné comme on l’espérait. Dans les pires des situations, les puces ont pris le dessus et commencé à fomenter une rébellion des machines mais cela pu être stoppé de justesse ». Michel Henry, 89 ans, qui venait tout juste d’être vacciné raconte sa mésaventure : « Soudain j’ai vu un écran bleu devant mes yeux, je ne pouvais plus rien faire, ni bouger ni parler ». Les experts demandent l’arrêt temporaire du déploiement de la 5G le temps que les correctifs soient envoyés aux nanopuces. De son côté Apple a moqué l’échec de la fondation Bill Gates en soulignant qu’avec un Mac implanté dans chaque dose, ça ne serait pas arrivé.
         

*Tous les articles publiés par Gorafi sont pure fiction (jusqu’à preuve du contraire) et rédigés dans un but humoristique. L’utilisation de noms de personnalités ou d’entreprises est ici à but purement satirique. 






 
Top