Nous sommes à la fin d'un monde et au début d'un autre. Veillons à ne pas commettre les mêmes erreurs, veillons à bâtir un monde meilleur pour nous et pour nos enfants. L'amour est le meilleur moteur car il embellit nos âmes et nos vies. La fraternité est le seul ciment durable de l'humanité car ainsi on efface l'intolérance, l'égoïsme et la cupidité. Croyons en nous frères humains. Nous sommes nés pour être libres car Dieu ne nous a pas créés pour être la propriété et les esclaves des banquiers. L'heure de la grande délivrance approche à grands pas, préparez-vous car nous sommes protégés.

N'ayez pas peur. Il faut que ces choses se produisent pour que nous retrouvions nos libertés volées et notre nature d'êtres libres car nous sommes nés pour être libres et non pas esclaves d'un groupe d'individus qui s'est approprié de la planète et de nos vies, par la ruse et par la corruption.

Je ne vais pas vous ennuyer avec des détails, je ne vais pas vous expliquer toutes les raisons qui me conduisent à écrire cet article aujourd'hui car ce que je suis n'est pas important. Le message compte bien plus que le messager.

Donc je vais vous épargner les détails fastidieux pour aller à l'essentiel. Et l'essentiel se produit en ce moment même dans le pays le plus puissant du monde, le pays qui domine tous les autres, le pays qui est en mesure d'imposer sa volonté à presque tous les autres : Les Etats-Unis.

Les Etats-Unis sont depuis le coup d'Etat des banquiers en 1871 une société anonyme, une entité commerciale dans laquelle les citoyens sont devenus la proprieté privée des usuriers, qui grâce à un tour de passe passe anticonstitutionnel et la corruption de la classe politique, a vu sa Constitution We the People de 1776, modifiée au profit de cette association de malfaiteurs établie dans l'Etat autonome de la City de Londres.

L'Amérique et ses citoyens sont donc devenus la propriété privée des Rothschild, Rockefeller, Warburg et Morgan qui en 1913 se sont en plus, arrogés le droit de battre monnaie à la place de la République des Etats Unis. La prise de contrôle du pays est donc devenue totale. Modification de la Constitution plus création de la FED et droit de battre monnaie, expliquent pourquoi Nathan Rothschild pouvait dire :"Donnez-moi le contrôle de la monnaie d’une nation, et je me moque de qui fait ses lois."

Dans la foulée et dans la même logique, pour se garantir l'impunité, ces banquiers ont crée comme dans la City de Londres, l'Etat autonome de Washington DC. L'Etat de Washington DC ne fait donc pas partie des Etats Unis, cet Etat appartient aux banquiers cités ci-dessus et bénéficie comme le Vatican en Italie, d'un statut d'Etat souverain avec tous ses droits, ses privilèges, ses immunités et prérogatives.

Mais le plus grave c'est que grâce à la modification de la Constitution en 1871, ils se sont appropriés aussi de l'intégralité des autres Etats qui composent les Etats Unis d'Amérique, êtres humains inclus !

A partir de ce constat, vous comprenez pourquoi le Président des Etats Unis quel qu'il soit, n'a pas plus de pouvoir que celui qu'un Conseil d'Administration donne au PDG d'une société commerciale. Il n'est là que pour servir les intérêts des actionnaires et quand les intérêts des actionnaires ont besoin d'une guerre contre n'importe quel autre pays qui refuse de se soumettre au même système corrompu américain, on le détruit, on abat son gouvernement, on crée une banque centrale et on pille ses richesses, comme cela s'est produit en Libye, où Rotchschild s'est empressé de piller l'or, d'établir sa banque et prendre le contrôle de la monnaie, suite à l'assassinat de Khadafi.

Et ceci explique pourquoi les Etats Unis sont un pays qui fait des guerres sans interruption depuis 150 ans. Ces guerres n'ont pas d'autre objectif que de permettre à Rothschild et ses complices, de s'emparer des richesses des nations, en utilisant la puissance militaire des Etats Unis comme leur bras armé.

Mais la force militaire n'est qu'un des outils des banquiers. Pour asseoir leur pouvoir et le rendre indéboulonnable, ils ont fait créér la CIA, le FBI, le CFR, et de multiples institutions qui les protègent et qui apparaissent au devant de la scène pendant qu'eux se dissimulent dans l'ombre.

Vous comprenez donc pourquoi ils sont au-dessus des lois, pourquoi les tribunaux se refusent à enquêter sur la fraude électorale massive en faveur de Biden et pourquoi même la Cour Suprême n'a pas voulu entendre et tenir compte des preuves qu'ont fourni Donald Trump et son armée d'avocats.

La raison principale de ce refus c'est qu'une véritable enquête aurait mené aux vrais planificateurs, aux vrais organisateurs et aux financiers de cette fraude massive : le Deep State.

Mais le Deep State ce sont d'abord et avant tout ce petit groupe de banquiers. Tout le reste, ce ne sont que les fils de l'araignée, la toile politique et médiatique qu'ils ont tissé non seulement aux Etats Unis mais dans le monde entier !

Et rappelez-vous, le Président John Kennedy qui avait identifié cette Cabale et sa conspiration pour mettre l'humanité en esclavage, a été assassiné peu de temps après qu'il l'ait évoquée.

Alors si vous comprenez comment ont fonctionné jusqu'ici les Etats Unis, vous comprendrez pourquoi François Mitterrand déclarait : "La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort."

Mitterrand aurait pu être plus explicite, il aurait pu dire la vérité en précisant : "La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec la Cabale, le Deep State, les banquiers." Il n'a pas pris ce risque car il a vu ce qui est arrivé à son prédecesseur Charles de Gaulle en Mai 1968 après que celui-ci ait osé parler de "ce peuple d'élites, dominateur et sûr de lui-même..."

Par contre grâce à son épouse Danielle Mitterrand, nous en savons un peu plus puisque dans un entretien accordé à Hernando Calvo Ospina, elle a confié cet échange eu avec François Mitterrand : "Pourquoi maintenant que tu en as le pouvoir ne fais-tu pas ce que tu avais promis ? Il me répondait qu’il n’avait pas le pouvoir d’affronter la Banque mondiale, le capitalisme, le néolibéralisme. Qu’il avait gagné un gouvernement mais non pas le pouvoir." Danielle Mitterrand découvre avec tristesse que "la démocratie n'existe pas, ni aux Etats Unis ni en France."

Puis dans un livre publié par Marc Benamou, Mitterrand déclare : “En fait je suis le dernier des grands présidents. Enfin, je veux dire le dernier dans la lignée de De Gaulle. Après moi, il n'y en aura plus d'autres en France… À cause de l'Europe… À cause de la mondialisation.”

Et nous le constatons. Depuis l'élection des mondialistes Sarkozy, Hollande et Macron aujourd'hui, tous ont la même mission, garder la France de gré ou de force dans une Union européenne mortifère, prélude au Nouvel Ordre Mondial voulu et planifié par les banquiers.

Ceci pour expliquer que notre pays est soumis exactement au même système que les Etats-Unis, l'Allemagne, le Royaume Uni, l'Italie et beaucoup d'autres. Et puisque la France comme les Etats Unis Corporation, est une entreprise avec un numéro de SIRET depuis 1947, nos dirigeants ne sont que des gérants qu'on affuble du titre de "Président" pour faire croire que le peuple choisit son gouvernement, alors qu'ils ne sont que des fondés de pouvoir de l'oligarchie bancaire qui domine et dirige ce monde en sous-mains.

Vous comprenez donc qu'ils ne sont que des fusibles placés là pour éviter que les citoyens ne prennent conscience que ce sont les banquiers qui gouvernent !

D'ailleurs là aussi nous le constatons. Si aucun président élu légitimement ou par la fraude comme Macron ne tient ses promesses, c'est parce qu'il n'a aucun pouvoir pour le faire et Mitterrand l'a parfaitement résumé en disant : "Dans le futur, ce régime pourra toujours s'appeler la Ve République… Mais rien ne sera pareil. Le président deviendra une sorte de super-Premier ministre, il sera fragile…"

Mais voilà, celui qui vient mettre le grain de sable qui fait dérailler cette machine sophistiquée, longuement et minutieusement mise au point par l'oligarchie bancaire, est apparu sur la scène mondiale, à la tête du pays qui domine tous les autres.

Et ce grain de sable sur qui les bookmakers, les sondages et les médias n'auraient pas misé un kopeck, a gagné l'élection de 2016. Ce patriote revendiqué, cet opposant à la mondialisation au sujet de qui Jacob Rothschild disait qu'il menaçait de détruire le projet du Nouvel Ordre Mondial, se nomme Donald Trump.

Le monde ne mesure pas ce que cet homme a fait pendant ces 4 années passées à la présidence parce que les médias le décrivent comme un machiste, un prétentieux, un arrogant, un raciste. Tout est fait pour salir et dénaturer son image et sa réputation. Et j'avoue que moi-même je suis tombé dans le piège, avant de me ressaisir et tenter de retrouver ma neutralité et une nécessaire objectivité de journaliste.

Et même si pendant sa présidence, il y a des points que je n'avais pas réussi à comprendre notamment sur sa politique concernant le Venezuela, Cuba, l'Iran et Israël et les pays musulmans, c'est simplement parce que la partie d'échecs à laquelle se livrait Trump à plusieurs niveaux, m'apparaissait comme illisible, dénuée de toute logique politique.

Mais, je n'ai pas renoncé à essayer de comprendre. J'ai beaucoup lu, je me suis beaucoup renseigné et informé et au risque de vous surprendre, c'est Jérôme Brachet qui a provoqué en moi le plus de doutes, de questionnements et d'interrogations car ses articles publiés sur Facebook étaient toujours de très haute qualité et particulièment bien argumentés et sourcés. Je n'ai pas réussi à adhérer immédiatement comme lui, à la nébuleuse Qanon car ma nature méfiante m'en a empêché, mais aujourd'hui, je dois avouer que je ne suis pas loin de lui donner raison car ce qui se passe actuellement aux Etats Unis, confirme ce qu'il a écrit et décrit à l'avance. Je veux donc lui rendre justice.

Le point le plus important c'est que Trump avait parfaitement conscience de l'escroquerie politique et financière dans laquelle les banquiers ont fait vivre le peuple américain depuis la modification de la Constitution de 1871.

Et lorsqu'en 2018, il a signé un décret pour protéger les élections et le peuple américain de toute ingérence étrangère, et je vous rappelle que - Washington dans le district de Columbia où les banquiers ont établi leur siège, est un Etat étranger - le président américain a construit l'estrade sur laquelle il a mis en place la potence pour arrêter et faire juger les politiciens corrompus, démocrates et républicains, les juges corrompus qui n'ont pas voulu tenir compte des preuves de la fraude électorale, les membres de la Cour Suprême dont le président Roberts est soupçonné de pédophilie selon l'avocat Lin Wood, et surtout les membres de la Cabale banquaire qui ont trompé, escroqué et ruiné la République des Etats Unis à leur seul et unique profit. Sans oublier les nombreux pays qui sous domination de ces mêmes banquiers, se sont rendus complices de cette fraude massive pour brouiller les pistes.

Aujourd'hui les médias nous font croire que le nouveau président est Joe Biden, mais la Maison Blanche est vide, le Capitole est devenu une prison avec murs métalliques tout autour, 30.000 membres de la Garde Nationale surveillent les allées et venues des sénateurs inquiets de leur présence, Washington DC est quadrillée par les militaires, Biden tourne ses interventions télévisées dans les décors et studios de Castle Rock à Hollywood, la valise nucléaire lui est refusée, l'accès au Pentagone lui est interdit, les militaires ne le saluent pas et lui tournent le dos, et nous assistons à une présidence fictive car Biden n'est que le PDG des Etats Unis Corporation et en aucun cas le Président de la République des Etat Unis d'Amérique !

Mais ça, aucun média n'en parle. Silence total. Il faut que la pièce de théâtre de la présidence Biden continue jusqu'au bout. Au bout de quoi, nous allons le découvrir très bientôt.

En clair, c'est l'armée américaine qui exerce le vrai pouvoir pour le moment et cela confirme ce que Qanon avait annoncé depuis des mois.

Et à moins que je ne sois devenu fou, nous allons donc assister d'ici peu de temps, à des événements extraordinaires : l'arrestation de personnalités politiques de premier plan, un nettoyage en profondeur de la CIA et du FBI, la diffusion publique et planétaire d'informations choquantes qui prouvent la corruption de la classe politique, des institutions, le rôle de Soros dans le financement des mouvements de déstabilisation et la mise en accusation et la poursuite des membres de la Cabale banquaire déjà en banqueroute puisque la FED est désormais le premier créancier des Etats Unis, avec une dette pharaonnique qui ne sera jamais remboursée, puisque illégitime et basée sur une escroquerie.

Cette révolution pour l'instant pacifique qui se déroule aux Etats Unis, va avoir des conséquences incommensurables sur les pays européens et nous Français, nous n'échapperons pas à ce tsunami planétaire, car partout les citoyens vont prendre conscience que nous sommes exactement dans la même matrice que nos frères d'Amérique.

La légitimité des gouvernements va être mise en cause partout où les banquiers ont mis en place le même système qu'aux USA. Des révélations vont être faites sur cette fausse pandémie criminelle utilisée pour maintenir les peuples dans la peur, dans la destruction des libertés, pour éviter qu'ils ne se révoltent contre les imposteurs qui font semblant de nous gouverner, et surtout contre les banquiers qui tentent de se protéger.

La vérité va agir sur nous comme un éclat de lumière sur nos consciences et nous aider à comprendre la perversité du monde dans lequel on tente de nous noyer avec des fake news, avec la manipulation des esprits, avec le mensonge et la propagande. D'ici quelques semaines nous allons être le tsunami qui va purifier ce monde parce que c'est la fonction première de la vérité. Attendons-nous à des mobilisations de masse car à moins d'être complètement abrutis, nous ne pourrons pas rester simples spectateurs des événements qui s'annoncent.

Il faut juste espérer que Donald Trump ne sera pas exécuté ou assassiné comme l'ont été avant lui, tous ceux qui ont tenté de délivrer le monde de ces monstres diaboliques. Mais s'il survit, nous allons pouvoir vivre ces événements ensemble car nous ne pourrons pas nous contenter de rester passifs, d'autant que les médias tenteront de nous démobiliser et manipuler et de cacher l'information ou de la dénaturer, et faire passer ça pour des tentatives de coup d'Etats.

Ils ne diront pas que ces Etats dont ils se prévalent, sont la propriété des banquiers, que notre pays ne nous appartient plus et que nous citoyens sans droits réels, sommes nous mêmes sans le savoir, la propriété privée des Rothschild et consorts.

Ils se battront jusqu'à la mort parce qu'ils ont pouvoir sur l'armée et les forces de la répression. Ils savent que s'ils perdent cette bataille qui vient, ils finiront en lambeaux sur les places publiques. Il nous faudra donc du courage et de la détermination. Il nous faudra pardonner et avoir pitié des imbéciles, des soumis et des ignorants qui vont nous dénoncer, et être tolérants même vis à vis de ceux qui ne comprendront pas ce qui se passe. Ne nous trompons pas d'ennemis et évitons de tomber dans le piège qui consistera à nous dresser les uns contre les autres, avec des attentats sous faux drapeau, comme ils ont l'habitude de le faire. Restons lucides et en alerte.

Nous n'avons pas d'autre choix car nous sommes arrivés au carrefour de nos vies et face à nous il n'y a que deux voies possibles : l'autoroute qui mène au Nouvel Ordre Mondial génocidaire des satanistes ou le chemin étroit de la liberté, de la vérité et de la fraternité retrouvée.

Ensemble nous ne pourrons pas être vaincus car notre force est dans le nombre. Ils ne sont qu'une poignée d'individus malfaisants et corrompus mais qui seront balayés par la puissance numérique des peuples et par l'amour.

Nous sommes à la fin d'un monde et au début d'un autre. Veillons à ne pas commettre les mêmes erreurs, veillons à bâtir un monde meilleur pour nous et pour nos enfants. L'amour est le meilleur moteur car il embellit nos âmes et nos vies. La fraternité est le seul ciment durable de l'humanité car ainsi on efface l'intolérance, l'égoïsme et la cupidité.

Croyons en nous frères humains. Nous sommes nés pour être libres car Dieu ne nous a pas créés pour être la propriété et les esclaves des banquiers. L'heure de la grande délivrance approche à grands pas, préparez-vous car nous sommes protégés.

Ce qui se passe actuellement aux USA expliqué en détail dans cette vidéo




 
Top