Un météore a déchiré le ciel japonais dans la nuit du dimanche 29 novembre. Un flash éblouissant capturé par de nombreuses caméras et qui impressionne par sa puissance.

L’espace d’un instant, il a fait jour en pleine nuit dans l’ouest du Japon. Dimanche 29 novembre, à 1h34 du matin, un météore a traversé l’atmosphère en un éclair : une boule de feu qui, sous la pression, s’est désintégrée, laissant derrière elle le souvenir d’un flash éblouissant à ceux qui l’ont observée. De Kyoto à Okayama ou Shizuoka, de nombreuses caméras et smartphones ont capturés ces quelques secondes.
S’il n’est pas rare que des météores entrent dans l’atmosphère terrestre, cet objet céleste se distingue par le grondement qu’il a émis en pénétrant dans la couche protectrice qui englobe notre planète et que de nombreux témoins ont entendu. 

Quelle différence entre météore et météorite ?
Lorsque ces astéroïdes, comètes ou fragments de ceux-ci entrent dans l’atmosphère et s’y désintègrent, on parle de météore. S’ils résistent à la désintégration et touchent le sol, on parle alors de météorite. Celles-ci sont plus rares heureusement car elles peuvent causer d’immenses dégâts si elles touchent une zone habitée.

Un météore fait d’importants dégâts en Russie
Mais les météores peuvent également entraîner d’importants dommages tant l’énergie libérée par leur explosion est grande. En février 2013 à Tcheliabinsk, dans la région russe de l’Oural, plus d’un millier de personnes a été blessé par l’exposition des vitres d’une grande partie des bâtiments de la ville, lorsqu’un météore s’est désintégré en pleine journée. Selon les spécialistes, l’énergie dégagée à 20 000 mètres au-dessus de nos têtes est équivalent à 20 fois celle de la bombe nucléaire larguée sur Hiroshima en août 1945.








 
Top