Il y’a plus de sept ans, le Conseil de la communauté marocaine résidant à l’étranger, publiait un livre intitulé : « la question de la participation et de la représentation politiques des Marocains du Monde ». Depuis cette date, Abdellah Boussouf en particulier, secrétaire général du CCME, n’a cessé de présenter ce livre comme étant « un avis consultatif » de ce Conseil en matière de participation politique et de représentation parlementaire au Maroc des citoyens marocains établis à l’étranger.

En fait, ce n’est nullement un avis consultatif au sens de l’article 2 du dahir du 21 décembre 2007 portant création du Conseil, mais la quintessence des «arguments » utilisés par la direction du CCME ( président , secrétaire général et l’ex numéro 3 ) pour s’opposer viscéralement à l’effectivité des droits politiques par rapport au Maroc des citoyens MRE. 

En réponse à ce livre , nous avions publié le 29 octobre 2013 dans ISSUU une analyse critique qui garde toute son actualité fin décembre 2020 . La voici : 

ICI la réponse de A.Belguendouz


 
Top