Dans le débat autour du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) dont c’est aujourd’hui 21 décembre 2020, le 13ème anniversaire de sa création, les uns et les autres soulèvent beaucoup d’aspects négatifs de son (in)action. Mais on oublie de rappeler les conditions de sa création même, qui n’a pas été aussi transparente et démocratique, contrairement à la présentation élogieuse que continuent à en faire les responsables du Conseil, en particulier le président du CCME. 

Ci-après, un témoignage du Pr Abdelkrim Belguendouz, universitaire à Rabat, chercheur en migrations, intitulé «Conseil (non) supérieur, Hogra des Mouhajirines. Les quatre vérités ! » ( juillet 2008)







 
Top