Ce n'est qu'un début. Cette journée avait un parfum de révolution. La suite s'annonce beaucoup plus violente car les Français ont compris que le Covid est l'alibi pour établir la dictature et la loi sur la Sécurité globale, le moyen d'éviter de filmer et diffuser la répression.


Les jours de ce pouvoir assassin sont comptés...
Ce n'est qu'un début. Cette journée avait un parfum de révolution. La suite s'annonce beaucoup plus violente car les Français ont compris que le Covid est l'alibi pour établir la dictature et la loi sur la Sécurité globale, le moyen d'éviter de filmer et diffuser la répression.

Depuis février 2020 j'affirme que ce virus est une arme bactériologique produite en laboratoire et utilisée contre les peuples. Le rapport de la fondation Rockefeller de 2010 dévoilé en 2014 par Harry Vox ce journaliste indépendant américain particulièrement perspicace a permis de comprendre que ce virus est l'arme du Nouvel Ordre Mondial vers lequel les gouvernements occidentaux corrompus veulent nous entrainer de gré ou de force.

Souvenez-vous de ce que disait Nicolas Sarkozy : "Nous irons ensemble vers le Nouvel Ordre Mondial et personne ne pourra s'y opposer." Sarkozy, Hollande et aujourd'hui Macron tentent de mener à bien la mission pour laquelle ils ont été choisis et probablement élus grâce au logiciel truqueur d'élections, Scytl.

Et justement, le probable truquage des élections, le virus assassin, la loi sur la sécurité globale et l'état d'urgence sanitaire ont suffit pour que les Français comprennent le piège qui leur est tendu. Si pendant des mois ils se sont pliés aux injonctions du gouvernement à cause de la psychose de la mort alimentée de manière abjecte par les médias complices, les conséquences dramatiques du confinement sur le fonctionnement du pays, sur l'économie et sur nos vies ont permis aux gens de prendre conscience que le remède est pire que le mal, surtout lorsque ce gouvernement se noie dans ses propres mensonges, ses contradictions et ses manipulations grotesques.

Puis Internet a permis d'entendre d'autres voix : le Dr Raoult menacé de mort, le Pr Perronne viré de son hôpital, le Dr Toussaint désormais interdit de parole, mais aussi de nombreux collectifs de virologues de renommée mondiale, qui tous dénoncent l'exploitation politique qui est faite du coronavirus. Ce à quoi s'ajoute un collectif d'avocats regroupant 60 pays du monde qui démontre la supercherie et qui décide de porter plainte pour crimes contre l'humanité contre l'industrie pharmaceutique et contre les gouvernements occidentaux.

Les Français ne croient plus un mot de ce que leur raconte Macron. Le sondage que nous avons publié sur la Mediazone prouve chiffres à l'appui que seulement 2% d'entre eux continuent à lui faire confiance. A ce stade, ce président n'a plus aucune crédibilité, plus aucune légitimité et compte tenu de la colère du peuple, est désormais plus en danger que jamais. Et si un hélicoptère était prêt à l'évacuer au début du mouvement des Gilets Jaunes, aujourd'hui il n'est même pas certain que les émeutiers lui laisseraient le temps de fuir.

Jamais un président n'a été aussi impopulaire et autant haï par le peuple. Et le Journal du Dimanche a beau essayer de tromper et manipuler les Français en publiant un sondage bidon attestant que 41% d'entre eux lui font encore confiance, personne n'est dupe, la ficelle est trop grosse et les sondeurs tout comme la presse et les médias sont vomis par l'ensemble des citoyens. Spécialistes des fake news, complices dans la psychose de la mort, manipulateurs grossiers de l'opinion publique, tous ces braves gens qui ont vendu leur âme aux puissants, se retrouveront bientôt jugés par des tribunaux révolutionnaires, et cela ne sera que justice.

Ce samedi 28 novembre 2020 est donc un tournant. Bravant toutes les interdictions, plus de 250.000 manifestants - (46.000 selon la police) - ont décidé de faire entendre leurs voix, certains avec plus de virulence que d'autres et sans avoir besoin d'être prophète, notre pays va vivre d'autres épisodes du même type avec une violence qui ne peut aller que crescendo car le pouvoir aux ordres de la Cabale, a pour directives de répondre avec plus de violence encore.

Alors oui, la révolution n'est pas pour la semaine prochaine mais elle approche à grands pas. Si Darmanin, autre domestique de la Cabale, s'acharne à faire passer la loi sur la Sécurité globale, c'est parce qu'il sait que les semaines et les mois qui viennent seront des périodes de grands affrontements et qu'il souhaite surtout se protéger lui-même, tout en prétextant vouloir protéger la police, d'images qui montreraient au peuple et au monde, la dérive violente de ce gouvernement de mission.

Dans tous les cas de figure, ce pouvoir assassin ne pourra pas se maintenir au pouvoir indéfiniment car le désespoir et la colère des Français ne pourront être apaisés que par une démission collective de tous les ministres et par ce président honni comme jamais aucun président ne l'a été avant lui.

De plus, la suspicion du trucage des élections que n'hésitent pas à dénoncer tous les soutiens du Président Trump et révélant que la France aussi utilise le même logiciel Scytl que celui qui a été utilisé aux Etats Unis par les démocrates, ne va faire que s'amplifier fragilisant encore davantage la position intenable de Macron et de sa majorité LREM, ramassis de parasites recyclés dans les institutions de la République.

Nous avons atteint le degré zéro de la politique. Nos députés votent des lois liberticides contre le peuple, en pleine nuit comme des malfaiteurs. Ils viennent de poignarder à nouveau les Français dans le dos, en votant la réforme des retraites, en profitant de l'état d'urgence sanitaire. Ils sont désormais perçus pour ce qu'ils sont : une bande de corrompus, d'inutiles et de traîtres. Pour eux aussi l'avenir s'annonce sombre...

Nous sommes à la veille de grands changements, de vrais bouleversements, et même les aveugles et sourds en perçoivent le grondement... car si on peut tromper un peuple souvent, on ne peut le tromper tout le temps.

L'heure du grand éveil a sonné aujourd'hui samedi 28 novembre 2020 et l'avenir s'annonce agité car il n'y a plus aucune liberté et encore moins de sécurité. La crise économique volontairement provoquée pour imposer le Grand Reset des cartels bancaires aura été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

Quant à la Cabale, sûre de sa puissance et de sa force à l'échelle mondiale et actuellement en guerre contre Trump, mais aussi contre les peuples du monde, il n'est pas certain qu'elle réussira à vaincre une nouvelle fois car chacun a compris que changer les domestiques sans chasser les maîtres, n'est plus une option à l'ordre du jour.

Le vent tourne...


Eric Montana
Journaliste




 
Top