L’intestin est notre deuxième cerveau. On entend cette assertion partout depuis quelques années à tel point qu’elle est devenue un topo des Unes de magazine. Mais derrière ce constat, il y a un nouveau territoire, un continent qui s’ouvre à la microbiologie : celui du microbiote, cette population de bactéries qui vit en symbiose avec nos organes et qui influent sur notre santé physique et mentale de façon beaucoup plus essentielle que ce que l’on imaginait jusqu’alors.



Microbiote : ces bactéries qui nous veulent du bien. C’est l’énoncé du problème que nous allons tenter de résoudre dans l’heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Et pour explorer ce nouveau continent de la microbiologie en ce jour anniversaire de l’un des pères de la microbiologie, Antoni van Leeuwenhoek né un 24 octobre, nous avons le plaisir d’accueillir Stanislav Dusko Ehrlich, microbiologiste génomicien, directeur de recherche à l’INRA, vous êtes notamment à l’origine du Human Microbiome Project, le premier projet de grande ampleur visant à recenser l’intégralité du microbiote humain et nous sommes en duplex depuis les locaux de France Bleu Nord à Lille avec Mathias Chamaillard, directeur de recherche à l’INSERM au Centre d’Infection et d’Immunité de Lille.

Pour commencer messieurs, nous recevions ici même jeudi dernier Pascale Cossart, elle-même microbiologiste, spécialiste du microbiote (mais quel microbiologiste ne l’est pas aujourd’hui) et elle nous disait à ce micro que la connaissance du microbiote n’en était qu’au stade exploratoire pour l’instant à l’image d’un Christophe Colomb qui vient de découvrir l’Amérique êtes-vous d’accord avec cette affirmation ? Vous sentez-vous les Christophe Colomb (sans mauvais jeu de mots sur le microbiote intestinal) de la microbiologie ?

INTERVENANTS
Stanislav Dusko Ehrlich
Microbiologiste, directeur de recherche à l'Institut nation de la recherche agronomique (INRA), directeur scientifique du projet MetaGenoPolis.
Mathias Chamaillard
Directeur de recherche à l'INSERM





0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top