Notre Occident, notre "monde libre", cet espace dont on nous dit qu'il fait rêver le monde, ces démocraties d'imposteurs dont certains sont si fiers, ces valeurs auxquelles nous ne croyons plus nous-mêmes mais que nous voulons imposer au reste du monde par la guerre, par l'intimidation, par le chantage et la menace, est en réalité, composé de nations criminelles et falsificatrices.

C'est sur la base de mensonges que nous existons. Nous sommes ce que la civilisation a pu produire de pire. Matérialistes, menteurs, manipulateurs, corrompus, assassins, meurtriers, sans foi ni loi car dénués de valeurs spirituelles, nous nous nourrissons d'arrogance, de prétention alors que nous n'avons pas la moindre once d'humanité, de compassion, de sens de la justice et de la vérité. Et pourtant nous avons une haute opinion de nous-mêmes, incapables de voir notre propre laideur, incapables d'un examen de conscience car nous en sommes dépourvus...

Nous occidentaux qui sommes les déchets de l'humanité, prétendons imposer notre volonté à des civilisations plurimillénaires comme l'Iran ou la Chine ?

Nous qui fabriquons dans nos propres pays, plus de misère et d'injustice que le monde n'en peut supporter, nous prétendons exporter nos valeurs au reste de l'humanité ?

Et nous osons désigner tous ceux qui nous résistent, tous ceux qui vomissent notre mode de vie dépravé, tous ceux qui ont compris que nous ne sommes que des puissances éphémères en voie de désintégration, comme des Etats terroristes ?

Je vomis cet Occident, je vomis ce prétendu "monde libre", je vomis ces fausses démocraties criminelles, je vomis ce Système par tous les pores de ma peau ! 

Je me sens Palestinien. Je me sens Syrien. Je me sens Iranien. Je me sens Cubain. Je me sens Vénézuélien. Je me sens chiite Libanais. Je me sens homme libre attaché à la justice et la vérité.

12/1963 - 09/2020
12/1963 - 09/2020

Je pleure la disparition de mon confrère Andre Vltcheck. Il me manque. Sa parole me manque. Ses écrits me manquent. Je partage avec lui la même vision du monde, le même attachement à l'humanité, cette vision qui n'a pas renoncé à l'intégrité morale, à l'honnêteté, à la fraternité, à la vérité.

Mes frères sont dans tous les peuples car partout sur la terre il y a des êtres humains qui ont compris que la seule fraternité qui vaille c'est la fraternité du cœur et de l'esprit, et en aucun cas ces valeurs désuètes jamais respectées que sont "In God we trust" ou "Liberté, Egalité, Fraternité", slogans ridicules pour gogos, pour naïfs et dégénérés.

Eric Montana
Journaliste sans frontières


0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top