Valérie Bugault est docteure en droit privé de l’université Panthéon-Sorbonne et avocate. Depuis 2009, elle a cessé ses activités d’avocate pour se consacrer à la diffusion auprès du public du résultat de ses nombreux travaux de recherches. Elle est aujourd’hui analyste de géopolitique (économique, juridique et monétaire) et conférencière. Ses sujets de recherche sont les institutions – nationales et internationales – la monnaie, l’entreprise, le droit et le fonctionnement de l’économie globale.


lle est auteure de quatre livres, récemment publiés aux éditions Sigest : « Du nouvel esprit des lois et de la monnaie », co-écrit avec feu Jean Rémy, publié en juin 2017 ; « La nouvelle entreprise », publié en juillet 2018 ; « Les raisons cachées du désordre mondial », recueil d’articles, publié le 30 mars 2019 ; et « Demain dès l’aube… le renouveau », publié en septembre 2019.

Dans cet extrait d’une interview que l’on peut retrouver en intégralité sur le lien suivant https://www.youtube.com/watch?v=AKaXg5755lk ,Valérie Bugault nous explique sa vision des rapports de domination actuels sur la planète.

Une vision partagée par de nombreux experts ou analystes indépendants, qualifiés souvent à tort de complotistes par des médias mainstream aux ordres du système.

Selon elle, nous sommes aujourd’hui, en France, en Europe, et dans le monde, au point culminant de la domination, encore relativement officieuse, de la caste des banquiers-commerçants.

Une poignée de personnes qui a pris le contrôle du politique à travers le contrôle de la monnaie (elle nous rappelle d’ailleurs la fameuse phrase attribuée à Mayer Rothschild, fondateur de la dynastie du même nom qui aurait déclaré « Donnez-moi le pouvoir de créer la monnaie et je me moque de qui fait les lois »).

En effet, depuis quelques décennies, les politiciens se sont complètement effacés devant les banques, au nom de l'efficience optimale des marchés. C'est le financement de l'économie, mais aussi celui du secteur public qui posent problème. Le système bancaire est le principal créancier des Etats et des administrations, son rôle est crucial sur le marché des dettes souveraines. Les décideurs politiques ont ainsi été pris au piège de la dette.

Pour Valérie Bugault, cette domination doit donc nécessairement se traduire par l’avènement politique de cette caste, ce qui sera réalisé par l’instauration d’un gouvernement mondial, de type autoritaire car dépourvu de tout contre-pouvoir politique et social effectif.

La constitution de ce gouvernement repose sur deux outils, l’avènement d’une monnaie mondiale efficiente contrôlée par les banquiers-commerçants, et la constitution de relais de pouvoir locaux formalisés sur le modèle de l’Union européenne.

La domination des banquiers-commerçants se compose de deux facettes économiques, d’une part le contrôle des monnaies et d’autre part le contrôle des multinationales, rendu possible justement par le contrôle des monnaies (qui permet l’affectation des richesses).

Valérie Bugault rappelle également le concept de banque centrale né de la volonté des banquiers-commerçants de soustraire la souveraineté monétaire au contrôle politique.

Le rôle et la fonction des banques centrales a toujours été, en plus de la centralisation monétaire (au niveau de l’émission des monnaies mais aussi à celui de la réglementation), la préservation des capitaux acquis, ce qui, techniquement, se traduit par l’objectif de lutte contre l’inflation. Les banques centrales, chapeautées par la BRI et accompagnées par le FMI et la Banque mondiale sont en quelques sortes « les gardiens du temple monétaire et financier mondial ».

Enfin, l’experte et analyste nous explique qu’elle a compris depuis peu que cette caste était motivée par des intérêts dépassants la seul volonté de pouvoir et d’argent : cette oligarchie serait de type messianiste, mettant tout en œuvre afin de préparer l’arrivée de son « messie ».

Une théorie qui rejoint ainsi celle de nombreux observateurs et experts des rapports de dominations et de la géopolitique mondiale, pour lesquels cette caste financière serait de type sataniste au sens propre du terme, et dont le nouvel ordre mondial viserait à amener au pouvoir celui que les religions surnomment l’antechrist...

Une théorie discréditée et vilipendée violemment par les instruments médiatiques de masse qui la considèrent comme délirante et complotistes. Des médias mainstream intégralement entre les mains de cette oligarchie…

Voici la vidéo complète :

Voici la vidéo complète :

0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top