Le pédophile Jimmy Saville
Pendant que la censure bat son plein concernant les vidéos de médecins qui remettent en question la version officielle du CoVid, de l’autre côté, un aspect obscure des réseaux sociaux continue à œuvrer en toute impunité. Voici un message que j’ai reçu ce matin :
« Bonjour et merci pour votre travail. Je souhaite vous informer de ceci : Plusieurs pages Facebook affichent des photos de jeunes enfants ou jeunes ados, qui après examen notamment des commentaires, sont des pages pédophiles ou de prostitution !
Voici ces pages : Page 1, Page 2, Page 3, Page 4, Page 5, Page 6
Lorsque ces pages sont signalées aux services de Facebook, on reçoit une réponse nous informant qu’ils n’ont rien trouvé de choquant. Lorsque l’on signale les commentaires très clairement sexuels qui sont faits sur les publications … Facebook supprime les commentaires … donc en d’autres mots ils suppriment les preuves !!! Les pages, elles, ne sont pas supprimées !!! Si vous pouvez au moins faire circuler l’information … je vous remercie ».
Ces pages ne sont qu’une infime partie de cette triste réalité. Donc, si Facebook essaye de faire attention sur le contenu publié par ses utilisateurs au point où ils censurent plus vite que leur ombre les commentaires et articles qui déplaisent à la nomenklatura, pourquoi laissent-ils ce genre de pages continuer ?



0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top