Les réseaux sociaux vous appâtent à coup de likes et vous bercent dans leurs "infinite scroll". Et rapidement leurs interfaces vous poussent à la consommation jusqu’à l’overdose. Et ce n’est pas un hasard. Ils ont bâti leurs empires sur notre addiction à la dopamine.


Ca fait un certain temps que je ressens cette emprise, que ces prolongements du blog ont sur moi. J’aime toujours autant écrire des billets, j’aime toujours bricoler, photographier, mettre en scène mais c’est ensuite que ça se gâte. Il faut partager. Partager toujours plus. Au départ, c’était simplement Facebook puis j’ai ajouté Google +, Instagram est venu ensuite et c’était une vraie bouffée d’oxygène (au départ). Pour Twitter, j’y suis allée à reculons, d’ailleurs les chiffres ne mentent pas ! Le seul réseau aujourd’hui où je ne me sens pas oppressée par les stats, les commentaires c’est Pinterest, j’y suis bien. Ce partage social prend un temps fou et dans quel intérêt ? Me faire connaître, avoir plus de visites sur le blog, mouais… D’ailleurs pour Snapchat le petit dernier, je m’y refuse de mettre un pied.
D’où vient ce besoin de se montrer autant ? De dévoiler autant sa vie ? Cette surconsommation à l’image et à la vidéo je ne la comprends pas. Pourquoi les gens ont besoin d’exposer autant leur vie, leurs moindres faits et gestes, lorsqu’ils déballent un colis « hop venez voir ma story », j’ai couru 10km tiens je le tweet, j’ai envie de manger un donut je vais le photographier avant. Je ne critique pas ceux qui le font puisque j’en fais partie, simplement ce constat m’effraie et je ne le comprends pas.
Et pour moi, tout ça s’arrête aujourd’hui, impossible de continuer. 4 ans que je m’y atèle avec beaucoup de soin peut être de façon trop scolaire car je ne sais pas vraiment y faire. Cette présence est un vrai travail, ça demande presque autant de temps que d’écrire un article et ça ce n’est pas moi, moi j’aime rencontrer les gens, parler avec eux, les voir en vrai et pas liker des visages d’inconnus. Oui on peut faire de belles rencontres via les réseaux mais ce n’est pas pour moi. J’ai envie de retrouver ma vie d’avant ces 4 ans, où ces réseaux m’étaient inconnus. J’ai l’impression d’avoir perdu un temps fou à scroller sur Instagram, à voir si telle photo allait bien sur mon feed. L’image m’a toujours passionnée, on peut y montrer tant de choses artistiques et poétiques mais aujourd’hui elle est mise à rude épreuve et je pense que j’en ai fait le tour.
Alors le blog continuera de tourner comme avant, j’ai besoin de revenir à l’essentiel, de lui consacrer plus de temps, j’ai aussi envie d’autres choses, de me perfectionner dans d’autres domaines. Seul Pinterest restera en place, je vais fermer tous les autres réseaux d’ici ce soir. Et puis pour ceux qui s’inquiètent de louper un article, il y a toujours Hellocoton ou mon flux rss pour être avertis d’un nouvel article et sinon passez de temps en temps voir si un nouveau post est en ligne.
Source

0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top