Les Incroyables Découvertes du Mont Bucegi (Roumanie) remettent en cause toute l’Histoire officielle enseignée ! Anciennes civilisations, le mystère reste entier… 


Nous sommes en été 2003, dans une région inexplorée des Monts Bucegi en Roumanie, une équipe du Département Zéro (une section top secret du Service roumain de renseignements – SRI), fait une incroyable découverte archéologique qui change complètement le destin de l’humanité. Les États-Unis, se rendant compte de l’importance de cette découverte, exercent alors une pression diplomatique colossale sur le gouvernement roumain, qui désirait divulguer les résultats au monde entier. 

L’expert en phénomènes étranges, et aussi le chef des opérations pour l’Etat roumain, Cezar Brad, est le «héros» des événements choquants survenus dans les monts Bucegi. 

Les espions du Pentagone et leur satellite 
Tout commence en 2002, un satellite géodésique d’espionnage du Pentagone, basé sur la technologie bionique et les définitions de formes, découvre une singularité distincte dans une région spécifique des montagnes Bucegi. L’espace vide à l’intérieur de la montagne n’avait pas de correspondance avec l’extérieur, et semblait avoir été sculpté de l’intérieur, par des êtres intelligents. Ce n’était à coup sûr certainement pas une grotte naturelle. 

Le scan par satellite de la montagne révèle deux grands blocs énergétiques. Ces obstacles ont été fabriqués avec une énergie artificielle. Le premier est comme un mur énergique, bloquant l’accès à un tunnel, tandis que le second est en forme de dôme (ou hémisphère), et situé à l’extrémité opposée du tunnel, près du centre de la montagne. 

Une structure semblable en Irak donne accès à l’histoire de la Terre 
L’équipe du Pentagone note que la barrière d’énergie hémisphérique a la même fréquence vibratoire et la même forme que celle d’une autre structure souterraine top secret qu’ils ont découvert avant, près de Bagdad, en Irak. Peu de temps après cette découverte, la guerre en Irak a éclaté et après quelques mois, les Américains ont eu accès au plus grand secret dans la région – dont les Irakiens ne savaient rien. 

2003 – Les secrets des mont Bucegi commencent à se révéler 
Ils ont réussi à faire une pénétration d’environ 60-70 mètres derrière la première barrière énergétique, et ont atteint la première galerie, qui ressemblait à un tunnel de métro. Ses murs sont parfaitement polis. A la fin du tunnel, il y avait une porte de pierre massive, qui était protégée par une barrière énergétique invisible. 

Trois membres de la première équipe d’intervention spéciale ont essayé de toucher la porte, et sont immédiatement décédés d’un arrêt cardiaque. Tout objet (rock, plastique, métal ou bois) lancé sur la barrière est immédiatement transformé en poussière fine. Deux généraux du Pentagone et le conseiller présidentiel américain sont arrivés sur place. 

La Grande Galerie… 
Au-delà de la barrière d’énergie formidable, qui a causé la mort de trois personnes, il y avait aussi la porte de roche solide. Sur le mur du tunnel, juste en face de la porte, il y avait une superficie de 20 cm carrés, sur laquelle il a été précisément dessiné un triangle équilatéral pointant vers le haut. 

Cezar a estimé qu’il y avait une sorte de compatibilité entre la barrière énergétique et lui-même, quelque chose comme une « sympathie » mutuelle. Sa main effleura la surface de la barrière énergétique et il sentit un picotement sur la peau. Le bouclier était totalement inoffensif pour lui, alors il s’avança, en passant au travers. Les responsables américains ont été absolument stupéfaits. Il a évalué l’épaisseur de la barrière à un pouce (2,54 cm) d’épaisseur. 

Il a touché le dessin du triangle situé au centre de la place, et la porte de pierre gigantesque a silencieusement glissé vers la gauche, dans le mur. Cette commande a également annulé la barrière énergétique, en leur donnant accès à une salle immense, qui fut plus tard nommé « La Grande Galerie« . 

Même s’il n’y avait aucune source de lumière visible, la Grande Galerie est parfaitement éclairée. 


Après avoir éteint la première barrière énergétique, l’énorme bouclier hémisphérique à l’autre bout de la salle, s’est soudainement accordé sur une vibration plus haute et a commencé à émettre des radiations plus élevées. 

Lors d’une analyse de plus près, le mur intérieur de la Grande Galerie semblait synthétique mais aussi ressenti comme si quelque chose d’organique en faisait partie. Il avait la couleur de l’huile, mais ses reflets étaient verts et bleus. 

Des essais plus tard ont révélé que le matériau du mur était un peu rude au toucher, mais qu’il ne pouvait pas être rayé ou tordu. Il a résisté à toute tentative de brisure, perçage ou découpage. Plus tard, les scientifiques ont essayé de brûler le matériel, mais d’une manière mystérieuse, les flammes étaient en quelque sorte absorbées par le matériau, le laissant intacte. 

Les scientifiques américains ont convenu que le matériau était une combinaison mystérieuse de matière organique et inorganique. Après 280 mètres, la galerie tourna brusquement vers la droite à angle aigu. Plus loin, une lumière bleue, scintillante, pouvait être vue. La lumière bleue à l’extrémité de la galerie était le reflet de l’écran de protection d’énergie. 

Une base similaire en Irak 
Presque au même moment, le conseiller américain sur les questions de sécurité nationale reçu un appel ou il a été informé que le bouclier énergétique de Bagdad, en Irak, s’était soudainement activé, et il était aussi raisonnant à une fréquence plus élevée. En face de l’écran de Bagdad, un hologramme de notre planète est apparu, qui a séquentiellement et progressivement représenté le continent européen, puis s’est déplacé vers le sud-est, puis il a montré les monts Bucegi de Roumanie et, finalement, il leur a montré l’emplacement du couloir à l’intérieur de la structure. Il était évident que les deux boucliers d’énergie hémisphériques étaient en connexion directe. 

Fondamentalement, la base irakienne avait été informée de la présence de personnes à l’intérieur de la base roumaine. 

Les mauvaises nouvelles, c’est que la présidence américaine a été avertie et a contacté la diplomatie roumaine. En quelques minutes, toute l’opération avait été divulguée, et le plan de Monsieur Massini tombé à l’eau. La présidence américaine a alors exigé de prendre le contrôle de la base secrète et de toute l’opération. Les politiciens roumains, qui ne savaient rien de l’opération secrète ont paniqué. Les généraux du Pentagone présents sur les lieux avaient été informés que Washington avait exigé une réunion d’urgence.

La salle de projection 
La Grande Galerie prend fin abruptement avec un auditorium géant, de 30 mètres de hauteur et d’une longueur de 100 mètres (328 pi). La salle de projection était de plus petite taille et est protégée par un bouclier énergétique. S’avançant vers le bouclier, une partie de celui-ci a disparu, sous la forme d’une porte permettant l’accès à l’intérieur. 

Le bouclier protège la chambre des influences extérieures. Une fois à l’intérieur de la chambre, le bouclier est devenu compact et ressemblait à un mur blanc – doré. 

Fondamentalement, le bouclier formait cette salle en forme de dôme, avec des murs courbes et le plafond. Au fond de la salle, à une hauteur de environ 10-12 mètres (33-39,5 pi), le bouclier finissait où il touchait le mur en pierre de la salle. 

Dans ce mur, il y avait trois énormes trous de tunnels : l’un situé en ligne droite, et les deux autres étaient symétriques des deux côtés. Ils étaient éclairés par une lumière diffuse d’une teinte verdâtre. Les deux parties ont décidé d’interdire l’accès à ces tunnels et un protocole a été signé entre eux. 

Un tunnel va vers le Tibet, un autre part vers l’Égypte, et un 3ème vers le centre de la terre, l’Agartha. 

Des Tables pour des géants 
Une série de tables énormes de pierre étaient disposées le long des parois à droite et gauche (cinq de chaque côté), suivant leur courbure. Les tables avaient environ 2 mètres de haut (6,6 pi).

Les plateaux avaient une précision de découpe en reliefs, avec différents signes d’une écriture et des caractères qui ressemblaient à l’ancien cunéiforme. L’écriture contenait également des symboles plus généraux, tels que des triangles et des cercles. Bien que les signes n’étaient pas peints, ils avaient une lumière fluorescente rayonnant dans différentes couleurs, différentes pour chaque table. 

Sur certaines tables, il y avait différents objets qui semblaient être des outils techniques. Au nombre de ces outils, des fils translucides blancs descendant au plancher, et entrant à l’intérieur, des boîtes rectangulaires brillantes, comme argentées. Ces boîtes ont été installées directement sur le sol. 

Lors d’une inspection plus minutieuse, les câbles étaient extrêmement souples et légers, et des impulsions de lumière pouvaient être vues circulant sur toute leur longueur. 

Chaque fois que quelqu’un s’est approché des tables, une projection holographique s’est automatiquement activée, présentant les aspects d’un domaine scientifique particulier. Les images en trois dimensions étaient parfaites et a eu hauteur de près de deux mètres et demi (8,2 pi). 

Les projections ont été automatisées et lancées d’elles-mêmes, mais en même temps, elles étaient interactives et modifiables en fonction des signes touchés à la surface de la table.


Belle découverte : les regroupements d’ADN holographiques entre les espèces extraterrestres 
En raison de la grande hauteur des tables, les scientifiques ont utilisé des trépieds spéciaux pour grimper à une hauteur confortable. Lors d’une enquête plus approfondie, ils ont observé un matériau vitreux sombre couvrant les plateaux de table. Le matériau était divisé en plusieurs grands carrés, délimités par des lignes droites, qui formaient une sorte de grille. 

L’un des tableaux contenaient des informations du domaine de la biologie, et il projetait des images de plantes et d’animaux, dont certains étaient complètement inconnus des scientifiques. Après avoir touché l’un des carrés, un hologramme présentant la structure du corps humain a été activé. L’hologramme a été constamment en rotation, mettant en évidence diverses parties du corps humain jusqu’à l’ADN. 

En touchant d’autres endroits cela activait des projections holographiques d’êtres extraterrestres, et d’autres systèmes planétaires. En touchant simultanément deux places différentes, une analyse scientifique complexe a été projetée, montrant l’ADN des deux espèces, et les possibilités de compatibilité entre les elles. 

Sur les côtés, dans des lignes verticales, il y avait des explications écrites dans le même alphabet extraterrestre. A la fin de la simulation, un croisement entre les deux espèces a été affiché. 

De véritables géants 
A en juger par la taille de tous les objets dans la salle de projection, les créateurs de l’édifice étaient probablement des êtres très grands. 

Une confirmation de squelettes de géants humanoïdes trouvés en Roumanie se trouve dans un journal appelé « The Newspaper ».


L’équipe du journal est accompagnée par le chercheur Vasile Rudan, qui a noté que les gens du village de Bozioru ont des preuves concrètes : un cimetière avec des squelettes de géants. Il a été découvert par hasard il y a 20 ans, lorsque les autorités ont décidé de planter des pommiers dans le village de Scaieni. En creusant sur une colline, les villageois ont découvert d’énormes squelettes, mesurant plus de 2,40 m (7 pi 10 po ). 

Dragoi Ilie, l’un de ceux qui ont travaillé dans le verger, nous emmène à l’endroit. Monsieur Ilie nous montre les alentours du verger : 

« Partout se trouvent les tombes des géants. Nous faisions des trous pour des plantations de plantes quand nous avons découvert une tête humaine grosse comme une citrouille. Aucun de nous n’avait jamais rien vu de pareil. Nous étions tous surpris. en creusant plus loin, nous avons trouvé quelques os des pieds, gros comme des piquets de vigne. L’un des morts a dû être très grand. «

La bibliothèque de l’Univers



La salle de projection contient des informations détaillées sur des domaines tels que : la physique, la cosmologie, l’astronomie, l’architecture, la technologie, la biologie, la génétique, et même la religion. Parce qu’elle contenait tellement d’informations, la salle a été comparée à une bibliothèque. 

Au milieu de la salle, il y avait une zone comme un podium qui contenait un appareil intéressant. Les scientifiques ont émis l’hypothèse que cela aurait pu être un dispositif pour améliorer diverses fonctions cérébrales. 

Le panneau de contrôle de la Roumanie 
A côté de cela il y avait un panneau de contrôle, recouvert de plusieurs symboles géométriques, dans des couleurs différentes. Il y avait aussi deux leviers coulissant et un bouton rouge, au centre de l’écran, au-dessus de toutes les autres commandes. 

Une simulation holographique a expliqué le but du bouton. Elle a montré une image de la chaîne des Carpates vue de 25 km (15,5 miles) au dessus d’eux et ensuite, une énorme quantité d’eau a inondé les basses terres et les plaines. 

Ensuite, à partir des territoires de la Roumanie,de la Hongrie et de l’Ukraine, plus de flux d’eau apparaissent, se dirigeant vers le plateau de Transylvanie, sous la forme d’énormes rivières. L’ image s’est focalisée sur le territoire de la Roumanie et a montré toute sa surface couverte par les eaux d’une grande mer. Quelques-uns des plus hauts sommets des montagnes pouvaient maintenant être considérés comme de petites îles flottantes. 

Ensuite, les eaux ont commencé à se retirer, dès que les vidanges se trouvant sur le panneau ont été activées, laissant engloutie seulement une petite zone près de la montagne Retezat Godeanu. Un véritable manuel. 

Une mystérieuse amphore 
Derrière le panneau de contrôle il y avait un socle carré, d’environ trois mètres (9 pi 10″) de chaque côté, sur lequel une amphore mystérieuse reposait. Monsieur Massini a eu connaissance de son existence et, pour lui et son élite maçonnique, ce fut la découverte la plus importante. 

L’amphore contenait une poudre blanche très fine. Les chercheurs ont été consternés de constater que la poudre était une formule monoatomique de haute pureté de l’or, avec une structure cristalline inconnue. 

La poudre d’or dans sa forme pure stimule grandement certaines ondes et d’échanges d’énergies au niveau cellulaire et nerveux. Cela provoque une accélération du processus de rajeunissement. Théoriquement, un homme peut vivre dans le même corps physique pendant plusieurs milliers d’années, à condition qu’il consomme de temps en temps, une quantité bien définie de poudre d’or monoatomique. C’est ce qui explique de nombreux aspects déroutants sur la longévité incroyable de certains personnages importants et découvre une partie des intentions cachées de l’élite mondiale. 

La vraie histoire de notre planète 
Derrière l’amphore, au milieu de la place, il y avait une immense coupole qui projetait des hologrammes. Elle présentait les principaux aspects du passé le plus lointain de l’humanité, depuis ses débuts. 

Cezar a expliqué que selon les images projetées par l’hologramme, environ 90% de l’histoire officielle de l’humanité est fausse et contrefaite. La théorie évolutionniste de Darwin est également incorrecte. La véritable origine de l’homme est représentée sous une forme condensée holographique. 

C’est incroyable, mais ce qui est maintenant considéré comme s’étant réellement passé dans notre histoire n’a jamais existé, alors que les soi-disant « mythes » et « légendes » sont presque entièrement vraies. 

En outre, la plupart des théories archéologiques sont fausses. Par exemple, les dinosaures ne se sont pas éteints il y a 65 millions d’années, et les vieux continents de la Lémurie et de l’Atlantide ont existé. 

Cette étrange inversion a causé beaucoup de problèmes et de conflits entre les gens de notre passé. 

Pour une datation exacte des événements présentés, une carte du ciel correspondant à cette période a été projetée sur le fond. 

Bien que la période de temps couverte par les projections était très grande (plusieurs centaines de milliers d’années), le cycle de la procession de la Terre est de 25.920 années, en observant le nombre des « années platoniciennes » (le cycle de 25.920 ans), la datation exacte de l’événement était possible. Les monts Bucegi auraient entre 50 et 55.000 ans. 

Surprenantes révélations 
Cezar a vu ce qu’il s’est passé pendant la dite grande inondation et d’où la civilisation humaine est originaire, mais il a décidé de ne pas révéler cela, car les révélations sont trop choquantes pour la mentalité, les idées et les connaissances de l’homme contemporain. 
Personnellement, je pense que les gens comme lui sont également responsables de l’état actuel de la méconnaissance et de la latence de l’espèce humaine . Nous avons menti et manipulé pendant des millénaires, et dès que nous sommes proches de la vérité, quelqu’un décide que nous ne sommes pas encore prêts à l’entendre. Il s’agit d’une approche arrogante et égoïste ! Les gens sont aussi prêts aujourd’hui qu’ils ne le seront jamais, et plus tôt les vérités seront libérées, mieux c’est. Avoir plus de pièces du puzzle à faire accepter rendra la vérité plus facile et, plus important encore, pourront les convaincre de prendre des mesures contre les manipulateurs et les esclavagistes. 
Dans un affichage troublant d’images, l’existence de Jésus et sa crucifixion a également été présentée. Les projections ont révélé que beaucoup de ceux qui ont été témoins de la crucifixion sont venus d’autres périodes historiques. 

Ils portaient le même genre de vêtements que le reste de la population, mais leurs caractéristiques faciales étaient différentes, aussi ils couvraient constamment leurs visages. 

L’hologramme a également présenté des fragments de la vie spirituelle des autres personnages exceptionnels du passé lointain de l’humanité, y compris des personnes que nous ne connaissons pas. 

En ces temps, la répartition sociale de la population était complètement différente de ce qui est connu aujourd’hui, de sorte que les archéologues et les anthropologues devraient revoir leurs théories à partir de zéro. 

Les trois tunnels mystérieux…


Les tunnels découverts ont des milliers de kilomètres de longueur et conduisent à trois domaines différents de la planète. 

Celui de gauche relie la base roumaine à une base souterraine encore à découvrir quelque part en Égypte (qui a certainement été découverte et explorée maintenant). 

Le tunnel de droite conduit à une structure similaire mais plus petite, dans le « plateau tibétain ». Ce tunnel avait trois ramifications secondaires. Un conduit à une zone souterraine près de la ville roumaine de Buzaru (près de la « Carpates Bend »). Un autre a conduit à la base irakienne déjà mentionnée, alors que la ramification fini a une base souterraine dans le « désert de Gobi« , en Mongolie. 

Le troisième tunnel – un monde secret 
Le tunnel du milieu était le plus important à la fois pour Monsieur Massini et le gouvernement américain, qui a fortement demandé qu’il soit tenu secret du public. Ce tunnel descendant à des profondeurs extrêmes vers un monde souterrain véritable, situé près du centre de notre planète. 

Ceux d’entre vous qui ne connaissent pas la théorie de la terre creuse, veuillez noter qu’il y a des personnages importants qui soutiennent la théorie que toutes les planètes sont probablement creuses à l’intérieur, et apportent des arguments scientifiques intéressants pour appuyer leurs revendications. 

Aussi, il y a des histoires très belles et intéressantes sur des gens qui se seraient rendus en ce monde. Le royaume est communément appelé Agartha, et le troisième tunnel conduit probablement directement à lui. Il est logique que l’élite de l’ombre n’était pas intéressée de faire connaître la découverte au peuple. 

D’intenses préparatifs ont commencé pour les expéditions à l’intérieur des 3 tunnels, comme suit : le premier en Égypte, le second au Tibet, et le troisième vers le centre de la Terre.

Source

Voici 3 vidéos passionnantes qui parlent de ce sujet au combien étrange et insolite et qui vous donneront envie de creuser le sujet :





0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top