Le 360.ma titre « Démarrage de l’opération Marhaba, les espagnols annoncent la date du 15 juillet, mais … ». Le titre fait rire ou plutôt grincer les dents. L’enfermement des MRE au pays et l’abandon des ressortissants marocains à l’étranger, en dit long sur la confiance que les MRE font encore au gouvernement. Des décisions discriminatoires et hâtives ont été prises envers la diaspora pendant la crise sanitaire. Il faut commencer par libérer ceux, arbitrairement, retenus au Maroc avant de penser à Marhaba ! 

Le 360 parle toujours « selon une source bien informée » ? Faire courir des Fake News avant l’heure pour passer l’éponge sur ce qu’il s’est produit et qui n’est toujours pas résolu. Des milliers de personnes bloquées sont ignorées et maintenues dans des situations catastrophiques. La plupart n’ont pas accès aux soins de santé réguliers, d’autres ont perdus leurs emplois, sans compter, les problèmes de séparation des familles, dont des enfants de bas âges qui se retrouvent pendant des mois seuls. 

Le 360 ajoute « Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères, a confirmé lors de son passage, mardi dernier, à la Chambre des représentants, n'avoir aucune visibilité ni sur la date de lancement de Marhaba, qui démarre chaque année au début du mois de juin, ni sur la date de réouverture des frontières. » 

Cette seule phrase confirme la déroute du gouvernement et la confiance que le MRE peut encore lui faire ! 

L’Afrique n’a pratiquement pas été touchée par l’épidémie Covid-19, comme l’Océanie, pour raisons climatiques qui ne favorisent pas la propagation du virus. Le nombre de morts et de contaminations dans ces deux régions du globe le confirme. Les mesures prises par certains pays, sur ordre de l’OMS, sont disproportionnées par rapport aux précautions prises normalement pour une épidémie de grippe saisonnière qui tue, généralement, les personnes les plus vulnérables au point de vue santé. 



0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top