[...]
Une étude du ministère allemand de l’intérieur, qui a fait l’objet d’une fuite, a révélé que l’impact de la fermeture du pays pourrait finir par tuer plus de gens que le coronavirus, car les personnes souffrant de maladies graves ne reçoivent plus de traitements.

Tichys Einblick, un magazine allemand, a publié un communiqué de presse sur l’étude d’impact qui a été traduit en anglais par Toby Young de LockdownSceptics.org :

"Le confinement et les mesures prises par le gouvernement fédéral et le gouvernement central allemand pour contenir le coronavirus ont apparemment coûté plus de vies, par exemple de patients atteints de cancer, que de personnes effectivement tuées par ce virus.

C’est le résultat d’une analyse interne de l’unité "Protection des infrastructures critiques" du ministère fédéral de l’intérieur, qui a été mise à la disposition des membres de l’équipe de crise du ministère et a fait l’objet d’une fuite dans le magazine Tichys Einblick.

Ce document de 86 pages, qui contient des évaluations critiques, par exemple, des données fournies par l’Institut Robert Koch, a entre-temps déjà été rejeté par le ministère comme étant l’expression d’une "opinion individuelle isolée".

Selon les informations de Tichy’s Einblick, l’auteur du document, un haut fonctionnaire du ministère, a été suspendu !".

Selon le lecteur germanophone qui a fourni la traduction à Young, les médias allemands ont réagi en dénonçant immédiatement l’auteur pour "avoir massivement outrepassé son mandat" et en affirmant que ses conclusions ne représentaient pas la position officielle du gouvernement allemand.

"Je pense qu’il ne fait aucun doute que le rapport est authentique, et la vraie question est de savoir à quel point il est accablant, et la dissimulation manifestement assez maladroite qui est en cours", a commenté le lecteur.



 
Top