Des milliers de Marocains en voyage à l’étranger, sont restés bloqués, depuis la décision du Maroc de suspendre tous ses vols internationaux. Plusieurs appels à leur rapatriement ont été lancés, mais aucune décision officielle les concernant, n’a été prise par la diplomatie marocaine, jusqu’à présent. Quid de ces citoyens ? 

La question des Marocains bloqués à l’étranger fait couler beaucoup d’encre, depuis près de trois semaines, lorsque le Maroc a décidé de suspendre, jusqu’à nouvel ordre, tous les vols internationaux de passagers en provenance et à destination de son territoire, à l’instar de nombreux pays dans le monde. Ainsi, des milliers de ressortissants marocains se sont retrouvés, du jour au lendemain, bloqués dans leurs pays hôtes, certains en situation de détresse. 

De leur côté, les services consulaires du Royaume dans plusieurs pays à l’étranger se sont mobilisés, à travers la mise en place de cellules de crise et de veille, pour communiquer avec l’ensemble des membres de la communauté marocaine et suivre leur état de santé. 

Des numéros de téléphone ont été mis à la disposition des personnes concernées ; et plusieurs efforts ont été déployés pour la prise en charge de l’hébergement et des formalités administratives, dans le cas de visas expirés, notamment, en Turquie, où 479 chambres ont été réservées, dans 16 hôtels à Istanbul afin de soutenir ces Marocains et leur assurer l’hébergement et la nourriture. 

Plus récemment, la députée du PAM de la première Chambre, Ibtissam Azzaoui, a annoncé dans une publication sur les réseaux sociaux qu’elle a adressé une correspondance à son groupe parlementaire, appelant à la tenue d’une réunion d’urgence, au niveau de la commission parlementaire des Affaires étrangères, pour trouver une éventuelle solution aux Marocains qui souhaitent retourner au Maroc. « Je viens de déposer la demande, qui sera substituée à un circuit express, vu l’urgence de la question. J’estime qu’il y aura une bonne réactivité », nous confie-t-elle. 

Par ailleurs, de nombreux députés avaient écrit des questions qualifiées d’« urgentes » au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, leur demandant de trouver une solution à ces citoyens qui étaient en voyage professionnel ou en vacances à l’étranger. 

Dans ce contexte, une pétition en ligne, lancée hier, lundi 6 avril, et adressée au gouvernement marocain, a déjà rassemblé plus de 6000 signatures. Ce cri de détresse est un appel aux Marocains à soutenir leurs compatriotes, bloqués à l’étranger et à faire entendre leur voix. 

« Nous sommes des milliers de citoyens marocains coincés dans différents pays au monde, depuis maintenant presque 3 semaines sans que nous ayons aucune information sur le sort qui nous est réservé. Nos situations sont, de plus en plus, précaires avec la hausse des restrictions imposées par la pandémie (fermeture des hôtels, restaurants et toutes les autres commodités) et l’amenuisement de nos ressources. Nous comptons parmi nous des femmes, des enfants, des vieux et des malades. Nos consulats sur place nous assistent dans la mesure du possible mais nous mourrons de désespoir et d’indifférence », soulignent les auteurs de cette pétition. 

0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top