De nombreux Belges détenteurs d'une double nationalité belge et marocaine se voient refuser un rapatriement vers la Belgique. Cette impossibilité relève d'une décision du gouvernement marocain, a rappelé jeudi soir le ministre belge des Affaires étrangères Philippe Goffin (MR). Ecolo et PS s'inquiètent de cette situation.

"Le ministre Philippe Goffin nous a informés que le Maroc n'autorisait pas le départ de nos concitoyens qui possèdent aussi la nationalité marocaine. On ne peut accepter cette situation comme une fatalité !", a commenté le député fédéral Ecolo Samuel Cogolati, cité dans un communiqué. "Nous nous devons de considérer ces citoyens pour ce qu'ils sont: des citoyens belges à part entière, au même titre que les milliers de Belges qui ont déjà été rapatriés, notamment depuis le Maroc."

"Nous savons que le Maroc a décidé de fermer son espace aérien. Mais nous savons aussi que le mercredi 25 mars, Air Canada a réussi à rapatrier plusieurs citoyens canadiens coincés au Maroc. Ce n'est pas donc pas une fatalité", a ajouté Rajae Maouane, coprésidente Ecolo. "Nous demandons donc au gouvernement fédéral de faire ce qui est en son pouvoir, éventuellement en coopération avec d'autres Etats européens, pour que tous les Belges bloqués à l'étranger, au Maroc comme ailleurs, puissent être rapatriés, peu importe qu'ils aient une deuxième nationalité ou non."

Interrogé par la RTBF, le député PS Ahmed Laaouej a estimé que "si ces personnes sont bloquées, ce serait en raison de leur binationalité mais aussi en raison de l'absence de mesures prises suffisamment rapidement par les autorités belges pour pouvoir les rapatrier. C'est une situation qui est tout à fait intolérable. Il y a des familles déchirées en raison de cela."



 
Top