Il traverse l'époque comme alarme sifflante
Navarque éphémère de croisades sabreuses
Entre basse intrigue et promesse ronflante
Ne garde mémoire qu'anecdotes scabreuses


Son règne s'entame dans la joie populaire
Sous mortel carnaval et bouffonnes sornettes
Le migrant s'encoffre dans goulag asilaire
Le tzigane s’expulse à coups de baïonnette

Son pouvoir impose son absurde interface
Le brasier s'attise l’autocrate ironise
La culture explose la mémoire s’efface
Le pompier pyromane sur débris s'intronise

Il parcourt le monde sanglé d’un écriteau
Armes postmodernes pour guerres satinées
Quand le cirque dresse son royal chapiteau
Il est clown blanc matin noir en fin de journée

Se dévoile aussitôt son programme à l’envers
Sa marque est nulle part son image partout
Maître invraisemblable d'infernal univers
Le bâtisseur de rien veille et surveille tout

Sous buste d’albâtre l’écumeur survivant
Troque faux testament contre éloge funèbre
Le vent de l’histoire sur fleuve dérivant
L’enterre sans appel sous profondes ténèbres


Mustapha Saha dans son bureau au Palais de l'Elysée sous la présidence de François Hollande (2012 - 2017). Un sociologue parmi des technocrates robotisés et des golems insensibilisés.
Mustapha Saha
Sociologue, poète, artiste peintre

*Nouveau livre : Mustapha Saha, Haïm Zafrani, Penseur de la diversité, éditions Hémisphères / éditions Maisonneuve & Larose, Paris, 2020.


 
Top