Le projet de décret gouvernemental sur l’installation d’une «zone rouge» mettant en quarantaine la Lombardie et 11 autres provinces italiennes à cause de l’épidémie de coronavirus a fuité dans les médias. De nombreux Italiens se sont précipités vers la gare de Milan Garibaldi pour prendre le dernier train interurbain et quitter la ville.


Des Italiens pris de panique par les informations sur l’entrée en vigueur d’un projet de décret gouvernemental prévoyant l’interdiction des entrées et sorties en Lombardie et dans 11 autres provinces à cause de l’épidémie se sont rués vers la gare.

Leur principale préoccupation a été de ne pas manquer le dernier train interurbain partant de Milan Garibaldi à 23h20.
«Je me sens comme un réfugié, un réfugié parce que nous nous enfuyons», a confié à YOUmedia un jeune homme partant pour rejoindre sa petite amie à Rome. 
Départs précipités pour rejoindre les siens
Beaucoup d'Italiens de passage souhaitent rentrer chez eux avant qu'il ne soit impossible de le faire à cause du confinement imposé par les autorités, mais parmi eux se trouvent aussi des Milanais paniqués tentant de rejoindre des amis ou de la famille dans d'autres régions de la botte italienne.

Il Messaggero signale cependant qu’en réalité l'entrée en vigueur du document a été repoussée de sorte qu’il est donc encore possible ce dimanche 8 mars de circuler librement, bien que beaucoup n’aient pas voulu prendre de risques.



 
Top