Deux nouvelles représentations diplomatiques ont ouvert, le 28 février 2020, leurs portes respectivement à Laâyoune et à Dakhla à savoir celle du Burundi et de Djibouti.

S’agissant de la représentation diplomatique burundaise sise à Laâyoune, celle-ci a été inaugurée par le Chef de la diplomatie du Maroc, Monsieur Nasser Bourita, et de son homologue burundais Monsieur Ezechiel Nibigira.

A noter que Laâyoune a connu, ces derniers temps, une forte dynamique diplomatique avec l’inauguration des représentations consulaires de l'Union des Comores en décembre 2019, du Gabon, de Sao Tomé-et-Principe et de la République Centrafricaine en janvier 2020, ainsi que celle de la Côte d’Ivoire en février 2020.

Le même jour, mais cette fois-ci à Dakhla, un autre Consulat Général a ouvert ses portes, celui de la République de Djibouti, première représentation diplomatique d'un pays membre de la Ligue des Etats Arabes et la troisième qui voit le jour à Dakhla après celle de Gambie et de la Guinée.

La cérémonie officielle d’ouverture de la légation diplomatique de la République de Djibouti a été présidée par le Ministre marocain des Affaires Etrangères et l’Ambassadeur de Djibouti au Maroc, Monsieur Ibrahim Bileh Doualeh.

L’ouverture de ce nouveau Consulat Général à Dakhla, ville du Sahara marocain, souligne encore une fois l’attachement de Djibouti au respect de l’intégrité territoriale du Maroc et illustre son engagement à renforcer ses liens de fraternité et d’amitié avec son allié historique, le Maroc. Une journée que Monsieur Doualeh n’a pas manqué de qualifier d’historique.

Ce nombre, sans cesse croissant de pays africains ouvrant leurs représentations diplomatiques dans les deux grandes villes du Sahara marocain, inquiète au plus haut point les responsables algériens qui se préoccupent des sérieux revers subis en Afrique par son protégé en déliquescence avancée, le polisario.

Il est devenu urgentissime pour les responsables algériens, Président en tête, de se mettre rapidement au travail afin de rédiger des communiqués de condamnation et rappeler nombre d’Ambassadeurs pour consultation. 

Farid Mnebhi




0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top