L’appel de détresse a été entendu par le Roi Mohammed VI, qui a ordonné, au cours d’une séance de travail tenue le 27 janvier 2020, le rapatriement de la centaine de Marocains bloqués à Wuhan, épicentre du virus coronavirus en raison de la mise quarantaine de la ville.

Le Souverain marocain a également donné ses instructions pour que toutes les mesures nécessaires soient prises au niveau des moyens de transport aérien, des aéroports appropriés et des infrastructures sanitaires d’accueil spécifiques et exigé du Chef du Gouvernement et des différents responsables présents à cette réunion de travail, chacun dans son domaine de compétence, d’assurer le suivi et la coordination adéquats.

L’Ambassade du Maroc à Pékin a appelé les membres de la communauté marocaine établis en Chine à la vigilance absolue et à observer scrupuleusement les mesures de prévention édictées par les autorités chinoises, tout en annonçant être en contact permanent avec les autorités chinoises et avec les ressortissants marocains pour suivre de près l’évolution de la situation sachant que l’Organisation Mondiale de la Santé n’a pas encore qualifié la situation d’« urgence sanitaire ». 

Par cette décision du Roi Mohammed VI de rapatrier la centaine de ressortissants marocains résidant à Wuhan, dans la province Hubei, et dans d’autres villes chinoises, le Maroc rejoint ainsi d’autres pays comme les Etats-Unis, la France, l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, l’Allemagne ou le Japon. 

A noter que, suite à l’épidémie du coronavirus en chine, le système national marocain de veille et de surveillance épidémiologique a été renforcé et le dispositif de diagnostic virologique et de prise en charge d’éventuels malades est totalement opérationnel.

Farid Mnebhi




0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top