Je ne veux pas remuer le couteau dans la plaie mais savoir que 77% des Américains sont incapables de situer l'Iran sur une carte du monde, nous permet de mesurer le niveau de crétinisme atteint par la société américaine.

Alors bien sûr, à sa décharge il faut préciser que ceux qui ont en charge la transmission et la diffusion du savoir, mènent la même mission que chez nous : fabriquer une société d'ignorants et d'analphabètes, plus faciles à contrôler et à manipuler.

La responsabilité des médias est bien sûr engagée car les chaînes de TV américaines visent en grande majorité non pas le cerveau, mais tout ce qui se situe au-dessous du niveau de la ceinture. J'ose à peine parler de la qualité de l'information car aux USA il faut la chercher au microscope.


Ne parlons pas non plus de la presse car à peu d'exceptions près, elle est aussi malhonnête et encore plus manipulatrice que chez nous. Si on prend en exemples le New York Times ou le Washington Post, même les utiliser comme papier hygiénique, serait prendre un sérieux risque avec sa santé.

Quant à Hollywood, c'est surtout une machine à divertir, à pervertir, à diviser, à stigmatiser, pour maintenir la société dans son état communautariste. Diviser pour régner.

L'Amérique n'est ni une nation ni un peuple mais un conglomérat disparate d'identités, de cultures, de religions et de traditions différentes. Une espèce de Tour de Babel où l'individualisme et le matérialisme sont rois.

Au fond, quand on essaye de comprendre pourquoi la société américaine a atteint un tel niveau de dégénérescence, on cherche à qui profite le crime... Et si vous y réfléchissez 5 minutes, vous trouverez la réponse...

Un Monde en pleines convulsions


0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top