Intro Eric Montana : J'ai parmi mes amis, des avocats, des médecins, des présidents d'université, des chercheurs, des historiens et bien évidemment de nombreux confrères et consœurs journalistes indépendants de toutes nationalités.
Jamais je n'aurais pu imaginer que ces gens si attachés à la légalité, au respect du droit, aux supposées "valeurs" de la République pouvaient basculer dans la colère, dans l'exaspération, dans la contestation et la rébellion.
Pour que ces personnes pacifistes et légalistes finissent par dire qu'il n'y a pas d'autre alternative qu'une révolution, c'est parce qu'elles ont fait le constat que nous ne vivons plus dans un Etat de droit, qu'il n'y a plus de justice, qu'il n'y a plus de légalité, qu'il n'y a plus de "valeurs" de la République qui tiennent.
Nous avons basculé dans une dictature ubuesque où l'absurde et l'arbitraire gouvernent, où la police est devenue la milice de l'oligarchie, où la justice ne veut plus rien dire pour les pauvres, pour le peuple, pour les citoyens ordinaires...
Il y a quelques jours, dans un commentaire plein de bon sens, d'intelligence et de modération en réponse à un de mes articles, Lydia Rozan, expliquait comment de manière pacifique et rationnelle nous pouvons changer les choses et rétablir un semblant de démocratie et de légalité dans notre pays. Et je confirme partager totalement son avis, car comme l'a dit mon ami Bruno Guigue, un peuple désarmé sera toujours vaincu.
Alors, je sais bien qu'un peuple désespéré n'entend plus le langage de la raison, et beaucoup pensent que seule une action violente et massive peut abattre ce pouvoir illégitime et usurpateur.
Quand on n'a plus que 13% de soutien populaire, il vaudrait mieux démissionner. Mais ce gouvernement ne démissionnera pas. Il préférera massacrer le peuple plutôt que de lâcher le gâteau. Et le traitement qui a été infligé aux Gilets Jaunes qui constitue le plus grand et le plus long mouvement social de l'Histoire, est bien la preuve que le pouvoir ne lâchera rien.
La division est notre Talon d'Achille, et ce gouvernement le sait parfaitement, et bien évidemment, il en jouera, nous dressant les uns contre les autres.
Seul un blocage de l'économie pourra faire tomber ce régime injuste et criminel. Et pour cela, nous devons nous unir et dépasser les clivages idéologiques qui ont servi les intérêts de cette oligarchie qui tient le pouvoir.
El pueblo unido jamás será vencido.
Eric Montana
 Témoignage de Me Sophia Albert Salmeron





0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top