Tout d’abord, il serait important, avant d’entamer notre propos, de souligner que la presse écrite ou télévisuelle française n’a pas tari d’éloges envers le Maroc suite à son modèle de gestion de la pandémie du Coronavirus (COVID-19) impressionnant. 

Ainsi, France-Soir, le Canard Enchaîné, le Monde, le Point, TF1, RFI et tant autres ont félicité le Maroc et de même qu’un reportage sur ‘le réveil du Lion de l’Atlas » lui a été consacré. 

Tous les articles ont été agrémentés de critiques acerbes décochées au Gouvernement français quant à sa gestion de la pandémie du COVID-19 et ce, au moment même où la France s’apprête à sortir du confinement, sans pour autant pouvoir fournir à sa population suffisamment de masques de protection. 

C’est d’ailleurs cette insouciance des autorités française dans la production de masques qui a fait dégainer « la brosse à reluire » à l’égard du Royaume du Maroc et fait tailler des croupières à l’Administration du Président Emmanuel Macron. 

Tous les quotidiens français à gros tirage, pourtant peu enclin à chanter les louages du Maroc, ont fait référence aux commandes françaises de masques « made in Morocco » 

Mais au-delà des médias, c’est surtout l’opposition française qui s’est emparé de l’exemple marocain. Tous se sont attaqués au Gouvernement français en se prêtant au parallèle entre les deux pays. « Pourquoi au Maroc est-on capable de produire des masques, de les vendre au supermarché, alors qu’en France, sur les devantures des pharmacies, il est marqué qu’il est interdit de vendre des masques à Monsieur tout le monde ? », s’était insurgé le Président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, sur son compte Facebook. 

Même son de cloche pour Marine Le Pen, Présidente du Rassemblement National qui avait renchéri en déclarant dans le 20H de France2 « On ne peut pas avoir un Premier Ministre qui se réjouit que notre production nationale de masques soit à 8 millions, ce qui est tout à fait dérisoire par semaine, quand le Maroc en fait 5 millions par jour ! ». 

De l’autre côté de l’échiquier politique français, le Président de La France Insoumise, Jean Luc Mélenchon, avait souligné dans un tweet le 20 avril 2020, que « La France est passée en 3 mois de 4 à 8 millions de masques produits par semaine et le Premier Ministre pavoise ! Le Maroc en produit 21 millions par semaine ! ». 

Il réitéra ses dires, lors de son éloquente intervention à l’Assemblée Nationale le 28 avril 2020 qui fera date, en appelant le Gouvernement français à s’inspirer de la stratégie de gestion du Royaume du Maroc de la pandémie du COVID-19 : « A l’image du Maroc que nous devrions imiter dans ce domaine», a-t-il lancé aux élus, en évoquant la mobilisation des usines de textile pour fabriquer des masques. Et de conclure : « Le Maroc mérite votre admiration ». 

J’invite les lecteurs à suivre la toute dernière interventiondu Tangérois oudu Tanjaoui en arabe, Monsieur Jean-Luc Mélenchon, à l’Assemblée Nationale en date du 09 mai 2020, disponible sur « You tube Jean-Luc Mélenchon une fois de plus, le plus grand n’importe quoi ! ». Une intervention au cours de laquelle ce natif de Tanger, ville du Nord-Ouest marocain, fait, une nouvelle fois, l’éloge du Maroc. 

En plus, les masques produits par les industries au Maroc ont été homologués par l’armée française en vue de leur importation. Bel exploit des industriels marocains ! Qui dit mieux ? L’armée française protégée par le savoir faire desMarocaines et des Marocains ! Personne, bien entendu ! 

Au fait, un vent dissidence semble résonner au sein du parti présidentiel « La République En Marche (LREM) » après l’exclusion de ses rangs de la député Martine Wonner. 

Et pour conclure, comme l’a si bien dit l’humoriste Anne Roumanoff dans un de ses sketchs, « on ne nous dit pas tout » et c’est pourquoile Président et le Gouvernement français sont prestement invités à retourner à leurs Universitéspour revoir leur copie. 

Farid Mnebhi.



0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top