Madame la Ministre Nezha Louafi 
En cette période exceptionnelle de crise sanitaire Mondiale et plus particulièrement au Maroc, nous avons tous un devoir de solidarité et d’unité pour réussir ensemble à atténuer au maximum les conséquences socio-économiques du Covid19. En ce sens, les Marocains du Monde ont accepté de se conformer aux décisions du Maroc qui ont été prises pour endiguer la contagion du virus. Notamment celle de décider d’effectuer un blocus aérien, terrestre et maritime du Pays. 

Nous avons même tous soutenu l’initiative du confinement voulue par Sa Majesté le Roi, que Dieu l’assiste, et qui a préféré protéger la vie des citoyens au détriment du développement économique du pays. Ce choix humaniste est un choix courageux que nous saluons. Ceci dit, la gestion du blocus par le gouvernement doit avoir la même vision humaniste que celle de notre souverain. 

Le confinement est un choix stratégique noble, mais chaque ministère est dans l’obligation de gérer sa quotepart du confinement avec responsabilité et traiter les problèmes qui surgissent rapidement et efficacement afin d’éviter toutes les conséquences malencontreuses. 

Pour exemple, suite à la demande du chef de la diplomatie européenne, Josep Borrel, le traitement des ressortissants des pays de l’UE bloqués au Maroc a été traité avec brio par Son Excellence Mr Bourita, Ministre des Affaires étrangères qui a fait en sorte que le ciel aérien Marocain puisse accueillir des avions affrétés pour la circonstance et débloquer cette situation ubuesque due à des circonstances extraordinaires indépendantes de la volonté de tous. Mais quant est-il des Marocains du Monde ? Quand est -il des Marocains restés bloqués partout dans le monde ? Qu’ils soient vivants ou morts ? 

Des dizaines de communiqués, de vidéos et de pétitions ont été adressés sans aucun résultat ni même un début de réponse. 

A l’apparition du Coronavirus, nous avons tous participé à calmer les esprits des uns et des autres, car le confinement n’a été décrété que pour une période limitée et donc nous avons chacun de notre côté été solidaires via des actions d’accompagnement des doléances des uns et des autres. Mais cette période nous a apprit que le confinement risque de durer et nous ne sommes donc plus face à un problème conjoncturel, mais structurel, qui demande réflexion et anticipation, mais aussi une prise de position et de décisions. D’ou en tant que responsable des Marocains du Monde de l’un des principaux Parti d’opposition, je me dois de réagir à travers cette lettre ouverte, afin que chacun prenne ses responsabilités vis-à-vis de la situation de désespoir qui s’est installée dans des milliers de familles de la diaspora. 

Le cas de force majeure due à cette situation, n’absout pas le Ministère de prendre des positions courageuses de droit, mais aussi d’étique humaniste nécessaire en cette période sans précédent. Ainsi Madame la Ministre, Nous vous demandons de réagir rapidement et de trouver des solutions concrètes sur plusieurs sujets relatifs à notre communauté : 

1-Des milliers de Marocains du Monde sont restés coincés au Maroc suite au blocus. Nous exhortons votre Ministère de faire en sorte de planifier des vols spéciaux pour qu’ils puissent être rapatriés dans leurs pays de résidence en collaboration avec ces derniers. Si il y a bien un pays qui devrait refuser , c’est le pays d’accueil et pourtant ces derniers n’ont émis aucune objection, alors le Maroc qu’a t-il à perdre à laisser ces personnes retrouver leurs vies socio-économiques ? 

2- Parmi ces milliers de Marocains se trouvent des bi-nationaux, notamment des Belgo-Marocains. Le Ministre belge, Mr Philippe Goffin, en personne déclare lors d’une réunion avec la commission des relations extérieures de la Chambre qu’une trentaine de vols ont été affrétées dans le cadre du mécanisme de « l’opération rapatriement » et que c’est le Maroc qui refuse de laisser ces concitoyens revenir en Belgique, sachant que les avions sont affrétés et disponibles. Dès lors, nous vous exhortons de nous expliquer au moins quelle est la stratégie qui se cache derrière cette interdiction ? Sachez que ce mutisme alimente les extrémismes et le racismes dans les pays d’accueil et cela, nous ne saurons le tolérer. 

3- Mais aussi, de nombreux Marocains résidants à l’étranger et au Maroc bloqués à l’étranger ont voulu revenir au pays pour être confinés avec les leurs. Seulement le blocus ne leur permet pas ! Pratiquement, tous les pays du monde entier ont permis à leurs ressortissants de revenir dans leur pays d’origine, sauf le Maroc. Pouvez nous, nous expliquer pourquoi ? A défaut, nous vous exhortons Madame la Ministre de mettre en place une « opération de rapatriement » à l’instar de ce qui s’est fait ailleurs, quitte à exiger, pour plus de sécurité sanitaire, une période de confinement obligatoire de 14 jours à l’arrivée sur le sol marocain. 

4- Pendant cette période de confinement , des centaines de Marocains sont décédés, dont une minorité suite au covid-19. Madame la Ministre, nous pouvons comprendre qu’en cette période de confinement, la logistique de rapatriement n’est pas faisable. Mais avez vous prévu et anticipé une solution pour le rapatriement de toutes ces dépouilles après le confinement? La diaspora veut des réponses simples, les défunts du covid-19 pourront ils être rapatriés ? Si oui à quelle condition ? En Europe, les décès dus à ce virus sont « emballés » hermétiquement, puis enfermés dans un premier « cercueil » de zinc qui est soudé. Cela suffit-il au Maroc ? 

5- Et pour les défunts qui ne sont pas morts due au virus, si le désir de leurs vivants était d’être enterrés dans leur pays d’origine, pourront-ils être exhumés, ensuite rapatriés et inhumés au Maroc ? Madame la Ministre, les familles ont besoin de réponse précise pour faire leur deuil. Auriez vous l’amabilité d’apporter des réponses à leurs souffrances, même si elles sont négatives, mais au moins chacun pourra agir en conséquence. A défaut de réaction de votre part, cette lettre ouverte est adressée également à nos chefs de groupes dans les deux Chambres pour que nos parlementaires puissent réagir aux moments opportuns quant à ces doléances justifiées de notre diaspora. 

Que Dieu bénisse le Maroc, la Famille Royale et chacun des Marocains d’ici et d’ailleurs. 

Bruxelles, le 08 Avril 2020 

Saoud Mohamed 
Membre du comité Exécutif du Parti de l’Istiqlal




0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top