Il existe un pays à moins de deux heures d’avion de Paris où le port du masque est obligatoire. Et où les masques sont en vente dans les rayons de tous les supermarchés pour la modique somme de 8 centimes d’euros. Un prix fixé par l’Etat. Non seulement ce pays, le Maroc, a pu en équiper pratiquement tous les citoyens, mais il s’apprête aussi à en exporter, à partir du 15 avril, vers d’autres nations européennes et arabes. 

Pour parvenir à cette autosuffisance, le royaume chérifien, à réussi à produire 5 millions de casques quotidiennement, au cours des derniers jours. Un record battu par deux entreprises de Casablanca et de Marrakech, qui ont été mobilisées dès le début de la pandémie par le gouvernement de Rabat. Et huit autres sociétés sont entrain de se convertir pour améliorer ce résultat. 

Faut-il préciser que tous les agents des ministères de la santé, de la défense et l’Intérieur sont équipés de masques ? un exploit qui fait rêver, dans l’Hexagone… 

Le gouvernement français à certes créé, au ministère de l’Economie, une direction spéciale pour tenter de rattraper le retard dû à la destructions des stocks de masques en 2013, mais il suffit de comparer les situations française et marocaine pour en conclure que question mobilisation industrielle, il y’a des leçons à prendre de l’autre côté de la Méditerranée. 

Canard enchaîné





0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top