Les macaques de la ville de Lopburi, dans le centre de la Thaïlande, sont sur le sentier de la guerre, et c’est à cause du coronavirus. 

Installés en pleine ville, curiosité locale jadis comblé par les touristes qui distribuaient de la nourriture pour le plaisir d’un selfie, les petits macaques multiplient les rixes, par groupes de plusieurs centaines d’individus, comme vous pouvez le découvrir dans la vidéo en tête de cet article. 

L’anecdote, rapportée par la télévision thaïlandaise et traduite par Courrier international, prend des allures de bataille rangée. Les singes, appartenant à deux camps différents, se partageaient jusqu’ici la ville pacifiquement. Mais la fin de l’abondance a poussé les uns sur le territoire de l’autre, provoquant ces rixes à la vue de la moindre denrée.

Rien ne sépare les humains des macaques en cs de pénurie de nourriture !





0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top