En 2009, Sarkozy crée les Instituts Hospitalo-Universitaires (IUH). Parmi 19 instituts français sélectionnés, en 2010, 6 instituts sont retenus en 2011, dont celui du Professeur RAOULT à Marseille. 

En 2014, Hollande fait nommer Lévy, mari de Buzyn, président de l'INSERM, institut d'Etat chargé de surveiller la politique de santé sur l'hexagone, notamment par la création d'un comité d'éthique dépendant de lui et "orientant" la recherche en France ! 

En 2017, le Professeur RAOULT s'oppose frontalement à Lévy à propos d'un conflit d'intérêt majeur qu'il relève et qui porte sur le statut des Instituts Hospitalo-Universitaires. 

En effet, Buzyn change ledit statut car Lévy veut mettre fin à la forme juridique de fondation qu'ils revêtent, leur conférant ainsi beaucoup trop de liberté ! 

La décision gouvernementale, par Buzyn, les transforme en Groupes d'Intérêt Publics, renforçant du même coup le poids (donc le financement et la surveillance !) de l'INSERM dans leur gestion. 

Mais le professeur RAOULT refuse ce statut, arguant d'un conflit d'intérêt évident entre la décision de la Ministre Buzyn et la position du PDG de l'INSERM, Lévy, son mari ! 

En 2017 encore, Lévy est étrangement présent, avec Cazeneuve et Touraine, lors de l'inauguration de l'institut de virologie de Wuhan P4, ville de départ de l'infestation mondiale du coronavirus. 

En 2018, Lévy retire à l'Institut Hospitalo-Universitaire de Marseille son label INSERM et le CNRS en fait autant, jetant un total discrédit sur le Professeur RAOULT tout en le méprisant honteusement car il n'a pas voulu rentrer dans le rang ! 

Toujours en 2018, l'inauguration de l'unité de recherche du Professeur RAOULT s'est faite au pas de charge, a été totalement bâclée et a vu briller, par leurs absences, tous les plus hauts officiels, ministres, secrétaires d'Etat, puisque aucun n'a donné suite à l'invitation du Professeur RAOULT. 

Encore en 2018, Lévy "oriente" la recherche française sur la bioéthique et l'approfondissement de la fameuse méthode CRISPR devant déboucher sur les manipulations génétiques les plus "vertueuses", soi-disant pour lutter contre les maladies génétiques en "coupant" des séquences de l'ADN humain ! 

Mais, ces manipulations peuvent aussi permettre de procéder à n'importe quelles autres manipulations permettant aussi bien "d'augmenter" certains individus pour en faire des "hommes +" ou, à l'inverse, de les "réduire" pour en faire des "hommes -". 

Ne sommes-nous pas là devant le monde dystopique que nous avait décrit Aldous Huxley dans son roman d'anticipation "Le Meilleur des Mondes " ? 

De plus, comme par hasard, nous nous trouvons dans le champ de recherche et d'expérimentation du diabolique professeur Touraine, socialiste, franc-maçon et député LREM, qui ouvre la recherche sur les plus monstrueuses manipulations génétiques devant déboucher sur "la mort de la mort" en lui permettant de "travailler" sur les cellules-souches en toute impunité. 

Il existe un comité d'éthique qu'ils disaient ??? Mais où est-il, que fait-il et à quoi sert-il si ce n'est que d'être un des bras influents de la politique mondialiste qui nous amène à notre perte, nous les humains ? 

Le conflit entre Lévy, Buzyn et le Professeur RAOULT peut se résumer ainsi : 
  • soit on travaille sur des technologies concrètes et anciennes dans l’unité du Professeur RAOULT et cela coûte peu cher et surtout, NE RAPPORTE RIEN !!! 
  • soit on dirige la recherche coûteuse et incertaine vers ce fameux CRISPR et on fait pleuvoir les milliards par milliers ! 
C'est très simple et Lévy et Buzyn on choisi leur camp : celui de l'argent au détriment des milliers, peut-être millions de morts sacrifiés sur l'autel du profit mondialiste. 

Le couple Lévy/Buzyn veut à tout prix torpiller le travail du Professeur RAOULT car il ne rapporterait rien : il guérirait des millions de personnes avec un médicament à 4 euros la boîte : inadmissible sur la plan mondialiste !!! 

En 2020, le 15 janvier, Buzyn donne l'estocade au Professeur RAOULT en classant la chloroquine comme... substance vénéneuse, alors que ce produit était en vente libre en,pharmacie depuis plus de... 50 ans !!! 

Il n'y a donc que 2 mois que Buzyn s'est rendu compte que ce produit achetable librement à très vil prix était, en fait, très dangereux pour notre santé. 

Merci madame la ministre, heureusement que vous étiez là pour nous protéger d'une mort probable, selon vous, en ingurgitant de la chloroquine (à partir du 15 janvier 2020 seulement !!!) : il vaut en effet bien mieux être assuré d'une mort certaine en cas de très grave infestation par le coronavirus ! 

Mais alors, il faut nous expliquer pourquoi votre successeur, Olivier VERAN, est opposé à la prescription de la chloroquine, sauf... dans les cas les plus graves !!! Où est la logique ??? 

Pourquoi donc un médicament serait-il dangereux, car contenant une substance vénéneuse, pour les cas anodins ou peu graves, et par quelle magie deviendrait-il parfaitement vertueux pour les cas désespérés ??? 

Pouvez-vous nous assurer que vous-même, Véran et votre mari, Lévy, êtes bien tous de hauts scientifiques disposant d'une logique implacable car, personnellement, je ne comprends pas la vôtre où plutôt si, mais la sinistre raison n'a plus rien à voir avec la science... 

Merci cher Maurice de m'avoir permis de faire une synthèse sur ce scandale sans nom que représente le barrage fait à la chloroquine du Professeur RAOULT, médicament qui pourtant, pourrait guérir tous les infestés, ou presque. Mais une fois encore il faut creuser pour connaître la vérité en dessous et découvrir la vérité des sous... 





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top