Le Québec "drague" les Français. Il y a quelques années, nous vous expliquions que le Canada, géant du Nord dépeuplé, comptait recevoir au moins 300.000 personnes par an. Un rapport, remis en octobre 2016 et baptisé "l'initiative du siècle", proposait même de tripler la population du Canada en la portant à 100 millions d'habitants d'ici 2100. Et le pays, qui voulait par la même occasion continuer à faire vivre ses communautés francophones, comptait bien accueillir à bras ouverts toute personne parlant français. Aujourd’hui, c’est le Québec qui fait les yeux doux aux Français.

Au micro de BFM Eco, Michèle Boisvert, déléguée générale du Québec, précise que les seuils d’immigration vont recommencer à augmenter en 2020, “entre 43.000 et 44.500 personnes. Pour atteindre les 50.000 personnes par an autour 2022”. Et la province francophone cherche particulièrement des Français. Michèle Boisvert explique: “Nous sommes en rareté de mains d’oeuvre. Il y a beaucoup d’emplois disponibles pour les Français qui veulent s’établir”. Et elle ajoute: “Les Français sont les bienvenus car ils répondent exactement aux critères d’immigration que l’on recherche: la langue française et un excellent qualificatif professionnel”.

Les chiffres de l'institut canadien des statistiques montrent qu'au Québec, le nombre de postes vacants a augmenté de 16,2% au troisième trimestre 2019 par rapport à la même période l'an dernier, rapporte La Presse. Le taux de postes vacants au Québec atteint 3,6 %, principalement dans le commerce, les soins de santé et l'assistance sociale.

“Pour les Français, les portes demeurent grandes ouvertes”
La déléguée générale conclut: “Pour les Français, les portes demeurent grandes ouvertes”. Elle rappelle d’ailleurs qu’il existe des accords entre la France et le Québec qui peuvent faciliter la vie de ceux qui désirent tenter l’aventure. Ainsi, les deux parties ont signé des arrangements de reconnaissance mutuelle qui concerne 82 professions reconnues de parts et d’autres pour éviter de devoir passer des équivalences. L’autre entente concerne les services sociaux. “Un Français qui arrive au Québec est immédiatement couvert par l’assurance maladie”.

Pour tenter de convaincre ceux qui hésitent encore, Michèle Boisvert rappelle que “l’économie va bien”. Le taux de croissance au Québec devrait atteindre 2,6% en 2020, soit nettement plus que la hausse de 1,7% attendu pour l'ensemble du Canada. Par ailleurs, le Québec possède “une économie basée sur l’innovation. Montréal est le siège de l’intelligence artificielle”. 




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top