C’est connu depuis au moins 150 ans que des crânes humains hors normes existent au Pérou. En dépit de cela, la science moderne continue de se reposer sur l’hypothèse que ce n’était là que des crânes allongés par des techniques mécaniques. 

Ces crânes hors normes sont bien connus des lettrés appartenant à ces cultures, c’est au peuple que c’est caché. Plus grand crâne, plus de place, plus de neurones, égal plus intelligent. Les Paracas étaient une race génétiquement raccordée aux Votans avec cette arête qui remonte hautement sur le front. Une race du serpent. Ils ont dominé la planète. 


Vous êtes un caucasien moderne? Alors, sachez que vos ancêtres, nos ancêtres communs ont vécu des siècles cachés dans des trous dans la roche pour élever leurs petits à cause d’eux. Vivre était un défi de tous les jours. Se faire prendre signifiait terminer sa vie en esclave dans des endroits inconnus. Ils ont été dans le collimateur des dieux mais je ne gagerais pas sur le fait qu’ils sont disparus de la surface de la planète. 

Il y a un mystère autour de l’époque fabuleuse. Tout le monde se cachait et vivait sous la terre dans des réseaux de tunnels munis d’ouvertures dissimulées et sécurisées et de meurtrières cachées. Toujours placés entre des points de surveillance, dès qu’une menace se profilait, les tribes voisines en étaient avisées et les habitants non seulement se cachaient, mais toute trace de leur présence dans l’environnement disparaissait en un instant. Il faut être effrayé pour agir ainsi. La chasse à l’esclave était commencée. – En Amérique, ces cavernes murées sont nombreuses. 



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top