Des métaux toxiques, rares, précieux, du plastique mais aussi des acides. Dans les batteries de voitures électriques, on retrouve un peu de tout. Des matières valorisables, mais aussi dangereuses et polluantes. […]

Auditionnée au Sénat en juin sur le recyclage en Europe des batteries des voitures électriques, Christel Bories, présidente du Comité stratégique de filière mines et métallurgiques prévient : « Nous attendons de grandes quantités, environ 50000 tonnes, à recycler à partir de 2027, et plus encore sans doute en 2030 » Un chiffre vertigineux qui pourrait être multiplié par plus de dix en 2035 pour atteindre 700000 tonnes contre seulement 15000 tonnes aujourd’hui.

[…]

« L’exigence française est de recycler 50 % d’une batterie lithium ion, détaille le cadre. Nous recyclons plus de 70 %. » Quant aux batteries rechargeables Nickel-Metal Hydrure, là aussi la norme est de 50 %, mais c’est plus de 75 % de la batterie qui sont récupérées. Quid des 20 % à 30 % restants ? « Ils sont détruits, brûlés et à la fin il reste 2 % qui sont enfouis, précise Frédéric Salin. Oui, nous avons un impact sur l’environnement mais nous travaillons pour le limiter au maximum. »

Lire la suite sur Le Parisien

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top