Les gouvernements espagnol et marocain ont lancé l'opération de rapatriement des mineurs marocains non accompagnés hébergés en Espagne. La première phase du processus est en cours, avec 23 enfants.

Les 23 mineurs ont été convoqués par le Bureau du procureur espagnol des enfants pour se soumettre à une série d'entretiens par une délégation marocaine, rapporte El Pais.

Cette mesure implique la réactivation d'un accord avec le Maroc en 2012 que le gouvernement de Pedro Sanchez tentait de ressusciter après l'important rebond des entrées irrégulières.

Selon le HCR, l'Espagne était le pays méditerranéen dans lequel plus de mineurs non accompagnés sont arrivés en 2018 (environ 5.500). 

Le gouvernement espagnol a affirmé que les jeunes concernés "ne seront pas forcés à retourner au Maroc" et que "chaque cas sera analysé individuellement".








0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top