Le retour fatidique des MRE via Tanger Med est devenu un problème récurrent pour les milliers de voyageurs qui empruntent ce passage. Comme pour 2018, des témoignages attestent, encore cette année (2019), des difficultés dans le nouveau port de Tanger, malgré le discours officiel qui annonce, comme d’habitude, la normalité du trafic. 

Du côté espagnol, on peut noter également le zèle des douaniers espagnols à Algésiras, accumulé à l’encombrement au port de Tanger Med au plus fort de l’opération de retour des marocains résidant à l’étranger. Des témoignages affluent sur les réseaux sociaux de la pagaille qui règne dans le port marocain : 

On peut lire le récit de "MM", un MRE de France : 
Ce lundi n’était pas annoncé comme jour de grande affluence et pourtant tout est bloqué. J’imagine que les jours d’après vont être un enfer ... les bouteilles d’eau ne sont pas distribuées. Elles sont entassées sur un caddie dans un coin invisible. Les hôtesses de la Fondation font des passages entre les voitures sans proposer de l’eau ni indiquer où sont les bouteilles..

J’ai engagé une discussion avec les douaniers. Ces derniers se plaignent des conditions de travail du manque d’effectif. D’après eux le nombre de douaniers a été réduit et les heures de travail rallongées. Ils disent avoir travaillé toute la nuit jusqu'à 23h00 et qu’ils avaient repris le service au petit matin. Dysfonctionnement à tous les niveaux... D’ici quelques jours les administrations en charge commenteront de beaux communiqués de presse en louant les moyens mis en œuvre et les bonnes conditions de Passage. Comme d’habitude "tout va au mieux dans le meilleur des mondes" 
Un autre MRE confirme : 
Blocage total au port de Tanger Med. Passage au compte-goutte à la douane. Affligeant. Ils n’ont rien appris de l’année dernière et pourtant ils n’arrêtent pas de communiquer dans les médias. Catastrophique!!! 
Malgré la construction d’un nouveau grand port et le déploiement de moyens colossaux pour la modernisation de ce dernier afin d’améliorer le trafic, certains fonctionnaires n’ont pas évoluer et gardent l’esprit d’un temps révolu avec des méthodes de travail d’un autre âge. Les marocains du monde se détournent de plus en plus du Maroc préférant d’autres destinations touristiques alors que les autorités continuent de parler d’affluences records d’une année à l’autre. 




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top