La migration africaine n’a pas cessé d’être à l’actualité ces dernières années, véhiculant nouvelles et images souvent alarmantes, des fois dramatiques, rarement positives, à l’exception de celles relatives aux réunions et conférences ayant pour objet d’étudier le phénomène ou de faire connaître les efforts des gouvernements et organisations internationales visant à lui trouver des solutions adéquates, avantageuses pour les Etats comme pour les migrants. 

L’analyse de ce phénomène ancré dans l’histoire de l’humanité n’est pas chose aisée. De nombreuses études, comme l’a montré la rencontre internationale organisée par l’IRES le 9 janvier 2018, intitulée "La question migratoire en Afrique : enjeux, défis et stratégies de réponse", soulignent d’un côté les insuffisances qui caractérisent les systèmes de collecte et d’analyse des données relatives à la migration africaine ; et de l’autre côté, les profondes mutations qui sous-tendent et complexifient ce phénomène.

L’élaboration de la présente étude a permis d’aboutir à la même constatation concernant ces insuffisances comme il apparaîtra ultérieurement. Mais d’ores et déjà, il est important de souligner certains points au sujet des statistiques et définitions relatives aux migrants....





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top