Les marocains du monde représentent un peu plus de 10% de la population marocaine. Le nombre des inscrits dans les représentations diplomatiques et consulaires s’élève à 4,2 millions MRE. Depuis le début des années 90, le Maroc s’est doté de plusieurs institutions qui veillent à la gestion des affaires sociales, économiques, éducatives et culturelles des marocains du monde, en vue d’entretenir et de renforcer leurs liens avec le pays. 

Il s’agit d’institutions gouvernementales représentées essentiellement par : le Ministère délégué des marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration MCMREAM ; le Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale (MAECI) et le Ministère de l’éducation nationale (MEN) ; d’une institution de conseil et de prospection : le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), et d’une institution à vocation socio-culturelle : la Fondation Hassan II pour les MRE. L’ensemble de ces acteurs institutionnels s’accordent sur la place fondamentale que doit jouer la culture dans toute politique envers les marocains du monde. Leurs accès et participation aux activités culturelles du pays peuvent jouer un rôle clé, aussi bien dans le renforcement de leur identité marocaine que dans leur inclusion sociale dans les pays d’accueil ainsi que la promotion de l’image du Maroc à l’étranger. Dans ce cadre, les interventions et programmes d’offre culturelle réalisés par ces acteurs institutionnels en faveur des MRE soulèvent un certain nombre d’insuffisances souvent liées à des aspects de coordination, de mutualisation des moyens et des ressources et de gouvernance (en termes organisationnels, procéduraux, planification et programmation).

Ici l’intégralité du rapport


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top