Dominé n’est pas gagné, le Maroc butte sur un parpaing ! Le bénin écarte le Maroc en s’imposant au départage par les tirs des penalties après prolongations. Ziyech, qui s’était fait remarquer en coupe d’Europe avec l’AJAX, ne s’est jamais bien intégré dans l’équipe nationale marocaine, et cerise sur le gâteau, il a coûté la victoire des Lions de l’Atlas en loupant un pénalty à la fin du temps réglementaire. 

La note du match est sous la moyenne. On a assisté à une rencontre de bas niveau avec une équipe du Bénin qui s’est contentée à défendre ses arrières-bases. Le Maroc n’a jamais su passer les barricades d’une défense compacte. Le sorcier Michel Dussuyer a su emmener ses poulains, pour la toute première fois de leur histoire, en quarts de finale de la CAN. La stratégie du coach français a réussi aux Écureuils. On peut dire aussi que l’arbitre du match était très sévère avec les écureuils en sanctionnant la moindre faute des béninois et en excluant un joueur. Et malgré la supériorité numérique du Maroc (douze contre dix), les Lions n’ont pas su concrétiser cette avantage. 

Il est trop tôt de tirer des conclusions hâtives sur la mauvaise performance de l’équipe nationale marocaine, une analyse profonde de la situation est de mise, à commencer par le staff. Il faudra probablement écarter tous les parasites qui entourent l’équipe, donner plus de pouvoir à l’entraineur qui a fait ses preuves avec d’autres équipes nationales et pourquoi ne pas se pencher du côté de la fédération qui a aussi une responsabilité dans cette lourde défaite. La RAM doit maintenant perturber ses vols pour ramener tout ce beau monde au bercail.

Wakeupinfo

1 commentaires:

  1. Hakim ZIYECH n'est plus résponsable de la défaite de l'équipe nationale. Il a mal commencé le championat de la CAN.

    RépondreSupprimer

 
Top