Les médias de toute l'Europe ont été achetés directement ou indirectement par les banques, et du coup toutes les informations données n'ont presque plus aucun intérêt. Cette uniformisation a déclenché le désintérêt des populations qui se rendent bien compte qu'elles n'entendent désormais plus qu'un seul son de cloche, bien entendu pro européen.

Et comme ces médias omettent volontairement les soucis avec les banques, avec la crise financière et surtout sur les inégalités qui ne cessent d'augmenter, eh bien les gueux ont cessé d'acheter les journaux. Et voici la situation en Allemagne. Voici les pertes des Journaux allemands au dernier trimestre (via Politia): 
  • Welt -17%
  • Bild (comparable au Sun anglais ) -9,3%, dans le passé plus de 5 Millions, maintenant 820.000 
  • Süddeutsche Zeitung -4,5% 
  • FAZ (Frankfurter Allgemeine Zeitung) -3,3% 
  • Handelsblatt -9,8% 
  • Bild am Sonntag -5,8% 
  • Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung -3,5% 
  • Stern -12,6% 
  • Spiegel -1% 
Wouaaa... passer de 5 millions à 0,8 million, c'est en effet un exploit. Le message est clair: les gens ne veulent plus être désinformés !!! Enfin une bonne nouvelle venant d'Allemagne et cela juste avant les élections.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top