La Butte d’Orgemont, appelé aussi le paradis des promeneurs, est devenue l’agiotage des promoteurs. En effet, la mairie d’Argenteuil spécule dans le béton et veut en faire cadeau aux magasins LIDL. 

Le projet d’implantation d’un supermarché au pied d’un parc naturel avec une vue imprenable sur Paris et la Défense ne manque pas de diviser les argenteuillais, en témoigne la violence des échanges des opposants du projet aux élus de la majorité municipale. Insultes, invectives personnelles, accusations de corruptions… (Ndlr Leparisien.fr) Une étrange soupe parfois pimentée par quelques élus d’opposition, le tout filmé par les opposants pour dénonciation à travers les réseaux sociaux. 


L’implantation de ce Lidl, au croisement de l’avenue de Stalingrad et de la rue du Clos-des-Moines, personne n’en veut devant ses fenêtres parmi le public. Tous veulent préserver la butte d’Orgemont, poumon vert d’Argenteuil. Tous relèvent les problèmes de circulation existants. Tous soulignent que ce projet, « c’est signé l’arrêt de mort de l’Intermarché Joliot-Curie ». Tous, enfin, regrettent qu’on leur présente, si tard, un projet quasi acté. 

« Est-ce qu’on a notre mot à dire ? » « Le permis de construire a été délivré, vous nous montrez de belles images mais est-ce qu’on a notre mot à dire ? Est-ce qu’on peut faire machine arrière ? » Le maire (LR), Georges Mothron, tente de calmer le jeu : « Je ne prends pas de décision à chaud mais j’ai entendu vos opinions. On va étudier ça », promet-il, sans exclure l’idée d’un abandon du projet. Une pétition a d’ailleurs été lancée par le collectif de défense de la butte d’Orgemont (rapporte Leparisien.fr).




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top