Voilà qui ne devrait pas calmer la colère des "gilets jaunes" : les prix des carburants à la pompe ont atteint leur niveau le plus haut depuis le début de l'année. 

Le litre de gazole est vendu en moyenne à 1,47 contre 1,40 au premier janvier. Et il y a une plus forte hausse encore pour le sans PlomB 95, qui est passé d'1,40 à 1,56 euro ! Alors forcément du côté des automobilistes, le mécontentement ne faiblit pas.

"J'ai fait un grand détour". Les yeux rivés sur le compteur de la pompe, Denis surveille le montant qu'il va devoir débourser pour son plein de gazoil. "J'en ai pour 65,07 euros pour 43 litres" soit un euro et cinquante et un centimes le litre de gazoil... Un prix qui flirte avec le record du mois d'octobre 2018 et qui avait vu naître le mouvement des "gilets jaunes".

À la pompe voisine, le sans plomb s'affiche à 1,54 euros. "C'est cher", admet Denise et pourtant cette retraitée ne vient pas ici par hasard. "J'ai fait un grand détour pour venir chercher mon essence ici, car elle est moins cher... Même si j'ai une retraite à peu près correct, je vois bien que mon pouvoir d'achat est n'est pas en hausse"...

"C'est un gros budget". Un pouvoir d'achat en berne, c'est aussi ce qui inquiète Stéphane. Il dépense 200 euros par mois pour faire le plein. Si cet employé en magasin sait que cette hausse est due au cour du baril de brut, c'est aussi, selon lui, le signe que les "gilets jaunes" n'ont pas été entendus. "Même si les gilets jaunes vont faire une action contre ça, ce sera oublié... Et il vont ré-augmenter. C'est un gros budget. Ça devient vraiment un luxe la voiture".

Un "luxe" qui pèse de plus en plus lourd dans le budget des Français : depuis janvier le gazoil a pris 8 centimes, tandis que le sans plomb 95 affiche une hausse de 14 centimes.




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top