Au cours de ses 55 ans de carrière, Dick Rivers a enregistré 33 albums studio et 3 albums live. Il a contribué au développement du rock en France et dans la langue de Molière, aux côtés notamment de Johnny Hallyday et Eddy Mitchell.

Figure emblématique des années yéyé, Dick Rivers, alias Hervé Forneri, s’est éteint à l’âge de 74 ans, en ce 24 avril 2019, jour de son anniversaire. Avec ses cheveux noirs gominés, ses jeans et bottes indémodables façon cowboy, il a traversé les décennies. Il était un pilier du rock français et a marqué plusieurs générations.

Sa carrière débute, au début des années 60, avec le groupe Les Chats sauvages qui sort, en mai 1961, un premier super 45 tours chez Pathé Marconi. Le succès est immédiat et les tubes s’enchaînent : Hey Pony !, Est-ce que tu le sais ? (une adaptation de What’d I Say, de Ray Charles), C’est pas Sérieux (adapté d’un titre de Cliff Richard et The Shadows), ainsi que Twist à Saint-Tropezqui demeure leur morceau emblématique.


Les Chats Sauvages sont, avec Les Chaussettes Noires d’Eddy Mitchell, les groupes marquant de ce début de décennie en France. Alors qu’ils ont déjà enregistré une trentaine de chansons en 13 mois de succès, Dick Rivers quitte brutalement la tournée d’été du groupe à Nantes pour mésentente récurrente et chronique, et en septembre 1962, il débute une carrière solo avec l’enregistrement d’un EP 45 t.

En 1964, son premier véritable album solo sort. Le titre principal est Rien que toi et devient un succès important. En novembre, Dick Rivers partage l’affiche avec les Beach Boys à l’Olympia à Paris , à l’occasion d’un Musicorama. L’année suivante, le chanteur sort la version française du tube des Moody Blues, Go now qui se transforme en Va t’en va t’en et atteint bientôt la première place au hit-parade de Salut les copains, la célèbre émission de la station radio Europe 1.

En 1967, il reçoit un disque d’or pour Viens me faire oublier, n° 1 au Canada. Alors qu’il a déjà à son actif quelque 5 millions de disques vendus, Dick Rivers part pour les États-Unis en 1967, enregistrer un album avec des musiciens de rythm’n’blues. Dick Rivers story enregistré dans les studios de Muscle Shoals en Alabama reste un des meilleurs albums de cette époque-là.

En 1969, il réalise un vieux rêve : rencontrer son idole Elvis Presley après un concert à Las Vegas. Il s’entretient quelques minutes avec lui .


Plus récemment, en 2018, après l’avoir interprétée pour l’émission Taratata sur France 2, il enregistre une reprise du tube de la chanteuse Rose Laurens, Africa, en duo avec Julien Doré sur son album acoustique Vous & moi.




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top