Le Roi du Maroc a visité, le 15 avril 2019, plusieurs projets réalisés dans le cadre des programmes de réhabilitation et de mise en valeur de l'ancienne médina de Fès, et procédé au lancement des travaux de restauration du musée "Al Batha" et de construction d'un musée de la culture juive.​

Ces projets s'inscrivent en droite ligne de la vision éclairée du Souverain marocain visant à préserver le patrimoine national dans toutes ses formes d'expression et de le protéger au bénéfice des générations futures, ainsi que dans le cadre des efforts déployés en vue de promouvoir le rayonnement de la cité millénaire de Fès qui a été, de tout temps, un modèle de coexistence entre les civilisations et les cultures.​

Ils traduisent également la volonté du Roi Mohammed VI d'assurer un développement durable et responsable du tourisme de qualité à haute valeur ajoutée humaine et culturelle, d'améliorer la qualité de vie des habitants, de préserver le caractère urbanistique et architectural et de valoriser le patrimoine, matériel et immatériel, de la capitale spirituelle du Royaume du Maroc.​

Ainsi, le Souverain marocain a visité "Hammam Seffarine" et "Foundouk Staouniyine", dont les travaux ont été financés dans le cadre d'un partenariat entre le Maroc et les Etats Unis d'Amérique à travers le programme Millennium Challenge Account et permis la conversion du Foundouk en un Centre d'innovation et d'échange d'idées dédié aux métiers de tissage.​

Le Roi Mohammed VI a également visité le projet d'aménagement du complexe artisanal et d'animation "Place Lalla Yeddouna" puis procédé, par la suite, au lancement des travaux de restauration du musée "Al Batha" et de construction au quartier Fès Jdid d'un musée de la culture juive, des projets qui témoignent de la volonté constante du Souverain marocain de préserver le cachet architectural de la médina de Fès et de l'intérêt particulier qu’accorde Amir Al-Mouminine, au patrimoine culturel et spirituel de la communauté juive marocaine, et Sa détermination permanente à préserver la richesse et la diversité des composantes de l'identité marocaine.​

Créer ce lieu de mémoire dans une ville berceau de la civilisation marocaine, où l’empreinte du judaïsme marocain a été des plus marquantes, montre le dessein du Souverain marocain de voir que tous les courants qui ont irrigué la civilisation marocaine soient présents lors de la cérémonie de lancement des travaux de restauration du musée "Al Batha" et de construction d'un musée de la culture juive.​

Il est certain que ce musée aura un rôle symbolique d’une ‘très grande valeur à l’extérieur, en ce sens que les gens viendront voir comment, pendant des centaines d’années, juifs et musulmans vivaient paisiblement au Maroc et créaient un art de vivre-ensemble.​

Quant au nouveau musée des arts de l’Islam, il sera le premier du genre au niveau de la Méditerranée et constituera une fierté pour le Maroc, dans la mesure où il va couvrir toutes les époques depuis la création de l’Etat marocain. ​

Les projets, visités ou lancés en ce jour par le Souverain marocain, confirment une nouvelle fois la détermination du Roi du Maroc à veiller à renforcer la dynamique de développement que connaissent les médinas des différentes villes marocaines, à conforter leur attractivité touristique et culturelle, à promouvoir leur patrimoine civilisationnel et humain, outre l’amélioration des revenus des artisans et le développement de l’économie sociale.​

Des milliers d’habitants de l’ancienne médina de Fès se sont massés, à cette occasion, le long du chemin qui mène aux différents sites visités par le Roi du Maroc, pour exprimer leurs marques de fidélité et de loyalisme au Souverain marocain et leur profonde gratitude pour cette visite qualifiée par la population de Fès de bénie.​

Farid Mnebhi



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top