Les transferts de fonds par les travailleurs émigrés marocains représentent l’une des sources capitales de devises pour le Maroc. L’intérêt accordé à ces envois a fait dire à un ancien ministre du Travail, Mohamed Arsalane Al Jadidi, à la Chambre des Représentants lors d’une intervention le 26 décembre 1978 : 
« C’est un motif de fierté pour nous et un orgueil de constater que les transferts vers le Maroc des travailleurs marocains à l’étranger dépassent de très loin les rentrées de devises au titre du tourisme ou des phosphates »
Mohamed Arsalane Al Jadidi
Ancien secrétaire général de l’ex- Parti National Démocrate et par deux fois ministre du Travail



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top