Matthieu Longatte : Salut, j’espère que vous allez bien, je m’adresse rarement à vous mais c’est surtout parce que j'essaie de mettre dans l’art ce que j’ai de plus intéressant à dire. 

J’ai toujours eu un profond respect pour les gens qui trouvent le courage de monter seuls sur scène. Je viens de la scène, je l’ai découverte à 15 ans en improvisation théâtrale avec les Juniors de Trappes et je n’ai jamais ressenti autant d’émotion qu’en m’adressant aux gens vivants et réels.

15 ans plus tard et 4 ans après avoir entamé sur Youtube une thérapie personnelle devenue thérapie collective, j’ai enfin trouvé mes couilles d’y aller, solo, avec ma plume et ma grande gueule de timide bipolaire. 

Ça me rend fier de moi comme quand j’arrête de bédave en semaine. Donc voilà, fin du rôdage, place au spectacle et pour longtemps j’espère, vu le plaisir que j’y prends et les superbes retours que vous me faites. 

J’espère que vous viendrez nombreux et surtout aussi divers et variés que vous êtes. La chose dont je suis le plus fier avec Bonjour Tristesse est la richesse des gens qui composent la communauté; tous les âges et toutes les origines s’y confondent avec pour coeur commun une idéologie bienveillante et un certain amour désabusé de l’espèce humaine. 

Merci du fond du coeur pour tout le soutien que vous m’offrez, merci aux 3500 personnes qui se sont déjà déplacées alors qu’on a pas encore imprimé une affiche, vous défoncez, vous transpirez la bienveillance et je me sens bien en votre compagnie.

Longue vie aux artistes qui ne rampent pas et les autres relevez vous: on est pas beaucoup debout, la concurrence y est moins rude. 
ETATS DES GUEUX, tous les lundis et vendredis 21H30 au République.
Infos/Résas ➡ http://bit.ly/EtatDesGueuxAu plaisir de vous y voir.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top