Devant le nombre, toujours plus important, de dossiers de spoliations et cela malgré les deux lettres royales, au regard de jugements iniques, de jugements qu’il est impossible d’exécuter, du constat de dysfonctionnements graves de l'appareil judiciaire marocain et de l'extrême détresse des victimes souvent en situation de vulnérabilité, le lundi 11 Mars 2019, les victimes de spoliations, l'Association pour le Droit et la Justice au Maroc (ADJM), son Président d'honneur le Professeur Michel Rousset, le Juriste conseil Moussa Elkhal, le Secrétaire général Stéphane Vabre, ont formulés une demande d'audience à Sa Majesté Mohammed VI garant de la constitution de 2011, qui reste l'ultime rempart à ce fléau qui fait des milliers de victimes et terni l'image du Royaume du Maroc.

L'ADJM et ses membres s'inscrivent dans la voie tracée par le Roi Mohammed VI concernant l'éradication des spoliations avec un strict respect des institutions et se tiennent à l'entière disposition de Sa Majesté à cet effet (Communiqué de l'ADJM).


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top